PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les arbitres de Taekwondo en séminaire à Libreville

Les arbitres de Taekwondo en séminaire à Libreville

Formateurs et stagiaires © Gabonactu.com

Les arbitres de Taekwondo se sont retrouvés au camp Michel Bigoundou de la Fopi le week-end écoulé pendent deux (2) jours dans un séminaire technique en prélude à l’organisation de la coupe du Directeur Général de Documentation et de l’ Immigration (DGDI) qui se tiendra les 22-23 et 29 février prochain au gymnase d’Oloumi et le 1er mars au Palais des sports de Libreville.

La première édition de la coupe du Directeur Général de la DGDI sera organisée par l’Association Police Taekwondo du Gabon (APTAG) créée avec le soutien du commandent en chef de la police nationale gabonaise. Outre les policiers, la compétition connaîtra également la participation des éléments du ministère de la Défense nationale.


Le séminaire est supervisé par le président des arbitres de la zone 4, Maitre Davy  Mbembo Mouandza  4e Dan. Il est  assisté des arbitres internationaux gabonais à l’exemple de  Me Jean Felix   Mgomas  4eme Dan, Me Benjamin  Ndong Nzue 3eme Dan, Me Berenice  Aworet  Onanga 3eme Dan et Me Lionel Chrys Mboumba 3eme Dan. L’on note par ailleurs la participation des arbitres, responsables de club et athlètes.

Après la théorie, les athlètes et arbitres sont passés à la pratique © Gabonactu.com

Ces formateurs ont eu la lourde tâche d’affiner les connaissances des participants afin de limiter les erreurs d’arbitrage en mettant l’accent sur leur rôle premier de protéger les athlètes et l’impartialité suivant les règles internationales. Ils ont rappelé aux athlètes et encadreur les règles de sanctions et partage des points.

La première journée a regroupé une vingtaine de participants. Ce premier groupe a été formé sur l’organisation d’une compétition partant de la pesée, l’appel des compétiteurs, la vérification de catégorie de poids, les 12 gestuels et le déplacement sur le tatami.

Le 2ème jour a été la grande journée réservée à l’application des cas pratiques soit la mise en situation de combat. Ces exercices ont duré au moins six( 6) heures .

Au terme de ces deux jours de révision pour certains et d’apprentissage pour d’autres, le président des arbitres s’est dit satisfait du déroulé de la formation. Il a cependant déploré l’absence des principaux acteurs de la police en arbitrage. Il a appelé  les responsables des clubs, les arbitres et les athlètes à un comportement responsable pour le bon déroulement de cette compétition.

Sonya Castanoul

Suivez nous et Aimez nos pages

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Stephen Dane MOMBO EKORE

    Merci au reporter Sonya Castanoul pour le rendu ! Il faut néanmoins préciser que ce stage (refresher) était ouvert à toute notre corporation (je suis arbitre) et surtout, il était qualificatif pour ladite compétition. Cela induit donc que la vingtaine d’arbitres qui aura effectué le déplacement sera la même qui officiera. Les retenus s’efforceront de rendre la meilleure prestation possible…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email