PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les Apindzis dénoncent le comportement tyrannique de Maganga Moussavou

Les Apindzis dénoncent le comportement  tyrannique  de Maganga Moussavou

François Mokondo qu’entouraient les membres de son bureau lors de la déclaration à Mouila @  Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le président du bureau de la communauté Apindzi, François Mokondo a dénoncé samedi dans un point de presse à Mouila (sud du pays) le comportement tyrannique et haineux de l’opposant Pierre Claver Maganga Moussavou vis-à-vis de l’ethnie Apindzi qu’il, dit-il, menace d’expulser de la ville de Mouila dont il est le maire.

 

 

« Monsieur Maganga Moussavou Pierre Claver a accumulé des cas d’agressions physiques comme verbales, tant chez les femmes que chez les hommes de l’ethnie Apindzi qu’il n’a jamais considéré comme lui et les siens », a fustigé M. Mokondo avant d’ajouter « qu’aux yeux  de Maganga Moussavou, l’être Apindzi est à abattre si l’occasion lui serait donnée ».

 

 

A l’origine de la montée au créneau de cette ethnie minoritaire de la province de la Ngounié (sud), l’approche peu orthodoxe utilisée récemment par l’homme politique Pierre Claver Maganga Moussavou au domicile d’un membre de la communauté Apindzi. Ce dernier était à la recherche d’une dame nommée : Okaba épouse Misso Arsène. Ce,  pour des raisons encore inconnues.

 

Les membres du groupe Apindzi  en colère présents à la déclaration @ Gabonactu.com
Les membres du groupe Apindzi en colère présents à la déclaration @ Gabonactu.com

Arrivé au domicile de Mme Okaba situé au quartier Ngoyina dans le 1er arrondissement de Mouila, M. Maganga Moussavou n’avait pas trouvé l’intéressée. Il avait trouvé surplace un des enfants de la dame, âgé de 15 ans à qui il « va demander de le conduire à sa mère qui elle se trouvait à son lieu de travail situé à environ 2 km de là ». Selon la déclaration de la communauté Apindzi, en acceptant de rendre service à Maganga Moussavou, l’adolescent de 15 ans avait laissé seul dans la maison son petit-frère de 14 mois.

 

 

D’après la déclaration, l’attitude de Pierre Claver Maganga Moussavou a « un comportement que nous qualifions de tyrannique ». Les Apindzis ont également fustigé les déclarations haineuses de l’opposant qui dit vouloir « foutre hors de Mouila les Apindzis si jamais il avait la chance d’être élu président de la République ». Pierre Claver Maganga Moussavou appartient à l’ethnie Punu, le groupe linguistique majoritaire dans la  province de la Ngounié.


Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Narcisse DAN-DANGUET

    M. MAGANGA MOUSSAVOU n’a pas besoin d’etre President de la Republique pour executer sa menace(expulser les apinzi de chez eux). Qu’il le fasse maintenant et sans delai.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/les-apindzis-denoncent-le-comportement-apatride-de-maganga-moussavou">
Twitter