PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Les ageants de Radio défient l’Etat qui ignore leurs problèmes

Les ageants de Radio défient l’Etat qui ignore leurs problèmes

 Vue du siège de Radio Gabon et Gabon Télévision @ Gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les agents  de Radio Gabon (service public), plus audacieux que leurs collègues de Gabon Télévision ont décidé de geler tous les programmes y compris les journaux parlés en application d’un mot d’ordre de grève d’avertissement de 3 jours décrété par leur syndicat.

 

Depuis lundi, il y a plus de journaux parlés sur Radio Gabon, la chaîne mère des radios au Gabon. Le personnel croise les bras et se tourne les pouces.

 

A l’origine de la grève une décision du Syndicat national des agents de l’audiovisuel public (SYNAPAP) qui revendique l’application de la nouvelle grille des salaires mise au point suite aux reformes de l’audiovisuel public dont les différents médias fonctionnement dorénavant comme des agences.

 

« Les dirigeants des médias publics perçoivent leurs salaires sur la base de cette grille alors que le personnel continue de vivoter avec des rémunérations de misère« , a affirmé un journaliste qui a participé lundi à l’Assemblé générale du SYNAPAP.

 

« Nous réclamons aussi les primes de rendement de 2014« , a pour sa part déclaré Aminata Brigitte Ondo, présidente du SYNAPAP qui a aussi déploré les mauvaises conditions de travail dans les médias publics.

 

La grève intervient quelques jours après le lancement des nouvelles grilles des programmes dans ces médias. « Impossible de mettre efficacement en œuvre ces programmes tant que les personnes chargées de les animer sont mal payées« , a ajouté Mme Ondo.

 

La syndicaliste a soutenu que le personnel des médias publics n’a pas été pris en compte par le nouveau système de rémunération récemment élaboré par le ministère de la Fonction publique pour améliorer les revenus des agents de l’Etat.

 

« Ils n’ont pas reconnu notre statut particulier alors que nous travaillons au delà des heures normales, nous travaillons le week-end et les jours fériés« , a-t- ajouté.

 

La grève n’est pas cependant assez suivie par les agents de la télévision nationale.

 

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/les-agants-de-radio-defient-letat-qui-ignore-leurs-problemes">
Twitter