PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE

Les 13 caisses d’armes découvertes sur une île appartiennent au Gabon (opposant)

Les 13 caisses d’armes découvertes sur une île appartiennent au Gabon (opposant)
image_pdfimage_print

Moukagni-Iwangou (cravate route) peu avant sa déclaration @ gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les 13 caisses d’armes de guerre découvertes le 21 avril dernier par la gendarmerie nationale gabonaise sur une île non habitée non loin de Libreville appartiennent au Gabon, a affirmé l’opposant Jean De Dieu Moukagni Iwangou, président du Front uni de l’opposition pour l’alternance (FUOPA ).

 

« Nous allons par des façons méthodiques démontrer que ces armes là appartiennent à l’armée gabonaise qui bien sûr a su les distraire pour noyer le poisson comme on dit », a déclaré M. Moukagni Iwangou s’exprimant devant plusieurs cadres du Front dont Zacharie Myboto, Jean Ping, Didjob Divungui Di Ndinge, Jean Eyeghe Ndong, René Ndemezo’o Obiang et les autres.

armes 5

« Il faut reconstituer la traçabilité de ces armes parce que nous sommes en face des produits spécifiques faciles à retracer à partir des références opposables », a-t-il suggéré en ajoutant que le Front se réserve le droit de le faire.

L’opposant s’étonne de cette découverte car à son avis « à ce jour et de façon officielle nous n’avons pas entendu le pouvoir se plaindre des défaillances de son armée en or dont l’une des missions est de veiller à l’intégrité du territoire et l’intégralité de nos frontières. L’armée n’a pas signalé une défaillance. Donc l’entrée illégalement des armes sur notre territoire ne se justifie pas ».

Mardi dernier, le gouvernement a présenté à la presse et à la communauté nationale 13 caisses d’armes de guerre retrouvées sur une île.

Selon le procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé qui a procédé à l’inventaire de ces armes, la cache d’armes est « composée précisément des kalachnikovs, des mitrailleurs, des pistolets automatiques individuels, des lances roquets, des grenades à main, des mortiers et des munitions de diverses armes ».

Le procureur a ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette affaire.

 

Martin Safou

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

11 Commentaires

  1. ITOULOU

    c’est une enquête qui n’aboutira jamais ces armes proviennent du pouvoir de qui se moque-t-on? Ils veulent faire croire à la population autre chose. Arrêtez de vous moquez des gens ce pouvoir doit partir.

    Reply
  2. MAZZI

    Vraiment, je ne comprends pas mes frères et sœurs gabonais.Nous avons des problèmes plus importants que ces caisses d’armes que l’on est allé prendre sans dispositifs de sécurité!!!!.Sachant bien qu’une caisse d’armes peut à elle seule déjà contenir un système d’explosion…enfin bref.
    Je pense très sincèrement qu’il faut tout simplement que l’enquête suive très très réellement et objectivement son cours afin que les auteurs soient fidèlement traduits devant les juridictions compétentes.

    Reply
  3. Cevance mouss

    Il n’y rien que les dup pour croire à une telle bétise… Qui d’autre a tant de pouvoir pour faire traverser des Armes qui sont interdites au Gabon avec tant de sécurité qu’il y’a… C’est vraiment il n’y a que la défense qui peut se procurer au tant d’arme. Moi j’y crois pas… Merci

    Reply
  4. jean bicoco mebis

    Le parti au pouvoir comme à son habitude avant l’ élection veut plonger le peuple dans la psychose puisque au soir de l’ élection un couvre feu sera décrété. le parti au pouvoir est vieux jeu, dommage que très peu de gabonais ne comprennent pas !

    Reply
  5. gladhys

    Vraiment c’est triste de voir qu’il y’ a encore des gabonais qui se font berner comme ceux qui interviennent plus haut. le pouvoir sait que chaque arme à son numéro facile de connaître la provenance. Mais pourquoi le pouvoir ne le fait pas. Je vous pose la question.

    Reply
  6. Moukuti

    Pourquoi MOUKAGNY est-il parti s’entourer de ces vieux charognards au lieu de continuer sa lutte dans l’UPG. Pour ma part je crois qu’il est en train de perdre sa crédibilité.

    Reply
  7. Ngoye Tsanga stephane

    Commentaire …Franchement je ne sais quelle genre d’opposition avons-nous?tjr dans ce qui injustifiable car en manque d’inspiration.Vs êtes pathétique.quel est l’intérêt du pvr à planquer ces armes là-bas?et à ce q je sache l’opposition nè pas indexée car l’enquête suit son cours!votre intervention à l’egard de la situation suppose de véritables intérrogations.

    Reply
  8. jean -jacques

    M.Moukagni vous oublier que votre ami Ping avait dit qu’il connait comment on fait les coups d’Etat? et la façon vous avez la haine envers ce qui sont aujourd’hui au pouvoir, l’opposition est capable d’acheter ses armes ,pour faire quoi on ne sait pas la guerre contre qui la famille Bongo? la population?

    Une opposaition qui passe tout son temps à financer les medias, les ecrivains , injure, la haine, xenophobie. vous pensez c’est ça la politique en quel mois d´’election vous allez être credible quand ? il ne faut pas rêver chers vieilliards.

    Quelles les preuves qui justifient que ses armes appartiennent à l’armée gabonaise?toujours dans on dit.il parait.on pense, on trouve.

    Reply
  9. ndo

    La paix est une chose la liberté en ai une autre je suis convaincue que c’est le pouvoir en place qui enerve le gabonais de bat quartier que je suis avec leur discours mensongère et autre chose le plus souvent avec un président occupé le gouvernement doit prendre le relais mais au Gabon nous avons un gouvernement qui pense rien su’à leur intérêt (la politique du ventre plein pr moi la faute est au gouvernement pas au président puisque’ils font des faut rapport : le Gabon va bien entre temps se dernier ne connaît même pas les mapanne de derrière la prison nous avons un gouvernement égoïste )

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *