PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’enquête sur Ali Bongo qui régale le palais du bord de mer

L’enquête sur Ali Bongo qui régale le palais du bord de mer

Photo @ Midi Libre

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – « Le quotidien français Midi Libre a dévoilé, ce jeudi 15 septembre, une enquête relative à l’enfance du Président de la République Ali Bongo Ondimba.

Cette enquête réduit à néant les ignobles rumeurs mais surtout les manœuvres déployées ces dernières années sur la base des écrits de Pierre Péan pour délégitimer le Président. Parmi toutes les calomnies répandues, figurait particulièrement la remise en cause de la filiation d’Ali Bongo Ondimba dont M. Péan voulait faire un enfant adopté d’origine nigériane afin d’espérer remettre en question son éligibilité.

La journaliste en charge de l’enquête démontre avec de nombreux témoignages à l’appui le caractère factice de cette construction et décrit dans le détail les années alésiennes du Président.

Pierre Péan l’admet lui-même dans Midi Libre : “Cela remet en cause mon enquête”. Mais nous ne pouvons nous satisfaire de cette reconnaissance bien tardive de l’absence de probité journalistique pour ce travail de commande qu’était le livre “Nouvelles affaires africaines”, véritable pamphlet propagandiste au service de M. Jean Ping.

Ce qui est grave, ce qui est dramatique même pour notre pays, c’est le rôle qu’a joué M. Péan dans le climat politique gabonais et dans la campagne électorale. À grands renforts d’apparitions médiatiques et de soutiens à M. Ping (aux côtés de M. Bourgi), il a répandu ces rumeurs, ces mensonges, et semé la discorde au sein même de la population gabonaise. C’était d’ailleurs l’objectif de ce “livre” qui s’inscrivait dans le plan de déstabilisation du pays qui a été mis en œuvre par M. Ping et donc on a pu voir les conséquences délétères ces dernières semaines.

Heureusement, une journaliste de la presse quotidienne régionale a accompli ce travail que personne n’avait voulu faire et est allée rencontrer les témoins de l’enfance du Président à Alès. Des gens simples, sans enjeux, sans arrières pensées qui ont pu dire la vérité au monde et faire taire M. Péan.

Il fait aussi taire les contempteurs des juges de la Cour constitutionnelle du Gabon qui avait été accusés de forfaiture lorsqu’ils avaient validé la candidature à l’élection présidentielle de M. Ali Bongo Ondimba en refusant les recours portant sur sa prétendue origine nigériane. »

Gabonactu.com

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

8 Commentaires

  1. makaya

    Que ces camarades de classe témoignent aussi. Et nous verrons plus clair. Et de toute façon, ce n’est qu’ une photo, elle ne prouve en rien qu’il est gabonais. Et DICTATEUR… Il l’est, tout comme l’était son père adoptif (j’insiste).

    Reply
  2. gakosso

    Nous avons un continent merveilleux mais le peuple noir le plus bête du monde. nous les loirs nous empêchons la bonne marche de l’humanité

    Reply
  3. spouki

    Le drame de l’Afrique c’est les africains. Détachez l’Afrique des africains et le continent sera la première puissance économique. Bye

    Reply
  4. Nguia

    Commentaire …Le vrai problème ne trouve plus là ba nous voulons la vérité des urnes. Il n y a qu un fraudeur pour soutenir un fraudeur , en 65 il a 6ans très loin de son père je ne crois pas

    Reply
      1. Labile

        Avec tout le respect que je dois à cette enqête , en partant dans le site « les copains d’avant » nous voyons bien cette photo apparaitre en 1968 et non en 1964. Comme pour dire qu’il faudrait bien revoir les dates . Personne ne nie qu’il n’était pas à ALES. Sauf si celui qui l’a posté dans ce site s’est trompé sur son année de classe

        Reply

Laisser un commentaire à Lefrançois Annuler Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/lenquete-ali-bongo-regale-palais-bord-de-mer">
Twitter