PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Législatives d’avril 2018 : 9 partis de la galaxie Ping disent niet !

Législatives d’avril 2018 : 9 partis de la galaxie Ping disent niet !

Le Professeur Vincent Moulengui Boukosso le 15 février lisant la déclaration à la résidence de Jean Ping @ Gabonactu.com

Libreville, 15 février (Gabonactu.com) – Quelques neuf partis membres de la Coalition pour la nouvelle République (CNR) créée et dirigée par Jean Ping ont jeudi dans une déclaration commune dit « Niet » aux élections législatives d’avril prochain qui légitimeraient, selon eux le pouvoir d’Ali Bongo Ondimba.

 

« Nous savons que le pouvoir tient absolument à organiser les élections législatives avec la participation de l’opposition pour légitimer le régime dont Ali Bongo restera le maître absolu », indiquent les signataires de la déclaration.

 

« Après la dernière révision constitutionnelle et le nouveau découpage électoral, le doute n’est plus permis ; il n’y aura pas de partage de pouvoir », avertissent ils.

 

« Il serait naïf de croire que dans notre pays, le Gabon actuel, il est possible de renverser cette dictature qui s’est maintenue au pouvoir par l’effusion du sang des centaines des gabonais », enfoncent-ils.

 

Pour les signataires de cette déclaration « Mr Jean PING n’est pas le chef de l’opposition, il est le Président élu par les Gabonais. Pour le moment, la question des élections législatives, bien que contenue dans son agenda, n’est pas inscrite à l’ordre du jour ».

 

« Son combat actuel est la récupération du mandat que la majorité des Gabonais lui a confié », ajoutent-ils.

La déclaration confirme les divisions autour de la galaxie de Jean Ping. Guy Nzouba Ndama et son parti les démocrates ont été le premier a annoncé leur participation aux législatives d’avril prochain. Des proches de Jean Ping soupçonnent aussi Zacharie Myboto et Alexandre Barro Chambrier de vouloir s’engager. Ce beau monde était le noyau dur de la campagne de Jean Ping en 2016.

Jean Ping reste silencieux. « Il poursuit ses consultations et fera très prochainement une déclaration », selon un de ses proches.

 

En 2011, un appel au boycott des élections législatives avait permis au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) de remporter la majorité absolue des sièges. L’opposition a passé une législature sans véritable représentation à l’Assemblée nationale.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/legislatives-davril-2018-9-partis-de-la-galaxie-ping-disent-niet">
Twitter