PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Législatives 2018 : Opiangah s’attaque au siège de député occupé par le ministre Christian Magnagna

Législatives 2018 : Opiangah s’attaque au siège de député occupé par le ministre Christian Magnagna

Hervé Patrick Opiangah le 31 mars 2018 annonçant sa candidature à la députation dans le département de la Lebambi Leyou @ DR

Libreville, 1er avril (Gabonactu.com) – Hervé Patrick Opiangah, influent conseiller du chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a réuni samedi à Libreville les ressortissants du département de la Lébambi Leyou pour leur annoncer qu’il est personnellement candidat à la députation dans ce département dont la commune est Mounana, a appris Gabonactu.com auprès de ses proches.

 

Président de  l’Union pour la démocratie et l’intégration sociale (UDIS), un parti membre de la majorité présidentielle, M. Opiangah a fait le plein de la salle de fêtes de l’hôtel Radisson Blu pour la circonstance.

Une vue partielle des participants à la réunion du 31 mars au Radisson Blu de Libreville @ DR

La candidature d’Hervé Patrick Opiangah dit HPO n’est pas du tout anodine. Cet homme d’affaires, par ailleurs très influent dans le landerneau sportif gabonais défiera dans ce siège son frère Christian Magnagna, actuel député du département. Ministre des Mines, Christian

Magnagna est aussi un protégé du chef de l’Etat gabonais qui le maintient au gouvernement depuis son premier septennat.

 

Christian Magnagna est membre du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 50 ans). Le PDG, chef de fil de la majorité présidentielle n’a pas encore investi ses candidats. Christian Magnagna, dont le suppléant est Nicolas Taly, camoufle mal ses ambitions de rempiler. Il a multiplié ces derniers mois les descentes sur le terrain pour charmer ses chers « parents-électeurs ».

Ces deux cadres de la majorité ne sont pas les seuls à convoiter ce siège. Zacharie Myboto, son ex titulaire durant les années Omar Bongo puis sous les couleurs de son ancien parti l’UGDD (qui a disparu au profit de l’Union nationale, opposition) est en embuscade. A 80 ans sonnés cette année, le vieux sage serait hésitant de se battre avec ses fils et petits fils. Il songerait à aller au Sénat passer des jours plus tranquilles.

 

Zacharie Myboto pourrait jeter dans la bataille un autre candidat dont le nom circule déjà dans les méandres de Mounana et les couloirs altogovéens de Libreville.

 

Ce n’est pas tout. Guy Nzouba Ndama qui veut peser sur la prochaine législature a aussi jeté son dévolu sur le siège de la Lebambi Leyou. Une certaine Betty Bokoko serait le cheval de bataille des Démocrates, le parti de Guy Nzouba Ndama.

 

Tous les candidats déclarés ou pas suscitent une curiosité. Tous ou presque sont originaires du même village : Ndoubi. Chacun ira faire valoir ses investissements dans la localité. HPO a par exemple fondé le CF Mounana, un club de football qui porte haut le nom de la commun tant au niveau du championnat national que de la ligue africaine des champions ou de la coupe de la CAF.

 

La date du scrutin n’est pas encore connue. Ces élections pourraient être les plus discuter après celles de l’après conférence nationale de mars – avril 1990.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/legislatives-2018-ogiangah-sattaque-siege-de-depute-occupe-ministre-christian-magnagna">
Twitter