PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Léandre Nzué ne pleure pas le départ d’Averda

Léandre Nzué ne pleure pas le départ d’Averda

Le maire de Libreville, Léandre Nzué, a dans une conférence de presse réaffirmé que le dossier d’Averda est clos et que la mairie de Libreville lancera un nouvel appel d’offre pour recruter un nouveau partenaire qui fera bien le travail et sans magouille comme l’a fait Averda.

« Averda a signé un contrat qui n’était pas à l’avantage de l’Etat mais qui bien au contraire flouait l’Etat gabonais », a rappelé Léandre Nzue.

Le maire a encore rappelé que ce contrat avait trois volets : le ramassage des ordures ménagères, le curage des caniveaux et le nettoyage des bassins versants. « Ils ne faisaient que la collecte des ordures. Mais tenez-vous bien, la facture était toujours de 950 millions de FCFA alors que tout le reste ils ne le faisaient pas », a révélé le maire.


Léandre Nzué a rappelé que cette société était habituée à faire le chantage au gouvernement. Au lendemain d’un paiement d’une facture, Averda faisait le chantage pour se faire payer les factures suivantes, a-t-il poursuivi.

« J’ai dit ça suffit comme ça. Si vous ne voulez plus travailler, dégagez », a résolu M. Nzué conscient de son bon droit.

« Puisqu’ils ont arrêté d’eux même, nous attendons fin décembre date de fin de leur contrat pour lancer un appel d’offre international pour rechercher un autre partenaire », a-t-il indiqué.

« Nous aurons d’autres sociétés qui feront certainement convenablement le travail », a-t-il espéré. Léandre Nzué a suggéré un saucissonnage de Libreville par groupe de deux mairies pour collecter les ordures. Il est convaincu qu’une société ne peut pas correctement faire le travail. Il faudra une société pour deux arrondissements, a suggéré Léandre Nzué.

« Pour ce qui concerne Averda, pour nous c’est un dossier clos. Ils peuvent porter plainte. Les tribunaux vont juger. Nous avons le dossier, les manquements d’Averda et nous verrons la suite. Sinon, ils ne peuvent pas continuellement nous faire le chantage », a-t-il conclu.

Averda est arrivée au Gabon durant le premier septennat d’Ali Bongo. Elle avait pour mission de ramasser les ordures ménagères, curer les caniveaux et les bassins versants. En moins de 3 ans de service, la société affirme accumuler plus de 24 milliards de FCFA d’arriérés de paiement. Pour avoir revendiquer le paiement de ses arriérés, la société a été ignorée par le Gabon qui ne lui a plus confié une tâche depuis juillet dernier.

Une source proche d’Averda a confié à Gabonactu.com que le dossier n’est pas clos.

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort