PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le sorcier du cyclisme au Gabon c’est la FEGACY (Blaise Louembé)

Le sorcier du cyclisme au Gabon c’est la FEGACY (Blaise Louembé)

 Blaise Louembé durant sa conférence de presse @ gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le ministre de la Jeunesse et des Sports,  Blaise Louembé a accusé le 23 février 2015 le président de la Fédération gabonaise de cyclisme (FEGACY), Nazaire Embinga d’être responsable de la débâcle des coureurs gabonais lors la 10ème édition de la Tropicale Amissa Bongo organisée du 16 au 22 février 2015.

 

 « Nous pensons qu’il y a véritablement un problème d’organisation au niveau de la FEGACY », a souligné en substance M. Louembé lors de la conférence de presse bilan qu’il a animé à son cabinet sis à Oloumi. Le bilan médiocre de la participation des six (6) panthères version cyclisme à cette compétition internationale est tributaire selon lui d’un  problème de management et de gouvernance.

 

Nazaire Embinga est désormais considéré comme la gangrène du cyclisme dans le pays. Selon le ministre aucun programme annuel d’activités  n’a été concocté par la fédération pour le développement de la discipline. La FEGACY étant l’organe indépendant chargé de mettre en œuvre la politique sportive édictée dans les grandes lignes par le gouvernement.

 

Le mimétisme ambiant de la FEGACY

Comme il est souvent de coutume,  pour colmater les brèches, un court programme de préparation des coureurs a été initié par la fédération. A cet effet,  78 millions de FCFA c’est le montant global ayant été investi pour ce programme par la tutelle.  Pour le ministre des sports, « Il n’y a pas un problème d’argent mais de programme ». Avant d’ajouter en guise de question « qu’on paie l’argent pourquoi ? ».

 

En 2014,  quelques 137 millions de FCFA ont été consacrés pour le financement des activités et autres programmes connexes des cyclistes. S’ajoute  également à cette enveloppe, 100 millions qui ont servi pour l’achat des équipements nécessaires pour la détection des cyclistes en herbes.  Le matériel était composé de 100 vélos d’entraînement, 10 vélos professionnels, des chaussures  ainsi que des accessoires. 

 

Pour éviter de tomber dans le saupoudrage du passé, le ministère de la jeunesse et des sports veut capitaliser cet investissement. Cinq pôles de formation mis en place sur toute l’étendue du territoire il y a peu devront être fonctionnels incessamment. Il s’agit du centre cyclisme du Woleu-Ntem regroupant l’Ogooué Ivindo, celui du Haut Ogooué/Ogooué Lolo et de l’Estuaire/Moyen Ogooué. Il y a aussi le centre du cyclisme de la Ngounié/Nyanga et celui de l’Ogooué Maritime.

 

Un contrat de performance pour sortir le cyclisme de sa léthargie

« Je propose à la fédération de signer avec le ministère des sports un contrat d’objectif et de performance pour mettre en œuvre ce programme », a indiqué Blaise Louembé, appelant par la suite la fédération à lui proposer urgemment un entraîneur de haut niveau pour encadrer les « vaillants cyclistes gabonais ». Pour lui, « il ne sera plus question de donner l’argent à la fédération sous pression pour des résultats qui ne valent pas la peine ». Cet échange avec lla presse s’est fait en présence  d’Odette Kingbo, secrétaire permanent de la Tropicale Amissa Bongo et de Nazaire Embinga.

 

 

Bien que les jeunes coureurs gabonais aient été malmenés lors de la tropicale par les 84 autres confrères cyclistes venus de l’extérieur, il n’en demeure pas moins qu’ils ont été teigneux. Avec 3 semaines de préparation seulement, ils sont allés jusqu’au bout de cette compétition professionnelle. Selon les spécialistes, l’équipe gabonaise version cyclisme  dispose d’un potentiel encore inexploité. Selon eux, il suffit seulement de mettre ces jeunes en condition et les résultats seront probants dans les années avenirs.

 

Sydney Ivembi

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/le-sorcier-du-cyclisme-au-gabon-cest-la-fegacy-blaise-louembe">
Twitter