PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le policier molesté chez Jean Ping n’était pas un infiltré (Communiqué)

Le policier molesté chez Jean Ping n’était pas un infiltré (Communiqué)

Photo @ facebook Michel Ogandaga

Libreville, 1 septembre (Gabonactu.com) – Le policier « démasqué » à la résidence de Jean Ping comme un infiltré, séquestré et molesté, n’était pas un infiltré, annonce un communiqué de la Préfecture de police de Libreville (PPL) qui a décidé de porter plainte.

 

« Cet agent qui n’était pas en service, vaquait librement à ses occupations », soutient la police qui précise que son agent se trouvait « au Restaurant la * Bassamoise *, à proximité du Lycée Français et non au domicile de Monsieur *Jean PING* ». Ce restaurant appartient à Jean Ping. Il est situé à proximité de sa résidence. Il est ouvert au public.

Le 29 août 2017 aux environs de 14 heures, un agent des Forces de Police Nationale (FPN) a été « enlevé, séquestré et sauvagement molesté aux charbonnages par des individus se réclamant partisans de monsieur *Jean PING* », rappelle le texte.

 

« Les images de son supplice ont même été vantées et font l’objet de diffusion sur les réseaux sociaux par ses agresseurs », poursuit le document.

 

« Il était accusé à tord d’être un infiltré », insiste la police qui prévient que « cet acte qui intervient au moment où on constate l’intensification des messages appelant à la violence et l’assassinat des Agents des Forces de Défense et de Sécurité, porte atteinte à une Institution Républicaine ».

 

« Cela interpelle le Haut Commandement des Forces de Police Nationale qui a décidé de porter plainte, de rechercher activement les auteurs et de les traduire en justice », conclu la police.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/le-policier-moleste-chez-jean-ping-netait-pas-un-infiltre">
Twitter