PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le nouveau siège de la Cour constitutionnelle n’est pas la propriété de Mborantsuo

Le nouveau siège de la Cour constitutionnelle n’est pas la propriété de Mborantsuo

Le jolie bâtiment au cœur de la polémique @ DCP

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le nouveau siège de la Cour constitutionnelle inauguré le 30 décembre dernier n’est pas la propriété de la présidente de l’institution Marie Madeleine Mborantsuo, assure un membre de son entourage.

 

 

Des articles parus dans la presse proche de l’opposition affirment que le nouvel édifice aux allures futuristes qui se dresse sur le boulevard du front de mer non loin du palais présidentiel est une propriété personnelle de Mme Mborantsuo.

 

« C’est archi-faux », s’insurge l’informateur de Gabonactu.com. « Le bâtiment est bel et bien la propriété de l’Etat », martèle-t-il en dénonçant une cabale montée pour discréditer Mme Mborantsuo qui a personnellement veillée à la très bonne exécution des travaux de construction de cet édifice.

 

La source a également démenti les informations selon lesquelles, Mme Mborantsuo a financé la construction de son Institut privé Berthe et Jean ainsi que l’église construite dans les dépendances de ce luxueux établissement avec les financements prévus pour la construction du siège de la Cour constitutionnelle.

 

« C’est ridicule », tempête l’interlocuteur de Gabonactu.com qui précise « les structures privées citées ont été bâties entre 2006et 2007. Elles ont été mises en fonction en 2008. Où est donc le rapport avec le chantier de la Cour constitutionnelle qui dont le 1er budget remonte à 2010 », explique-t-il.

 

 

La source précise également que le siège provisoire qui a accueilli la Cour constitutionnelle durant 7 ans au quartier résidentiel de la sablière appartient aussi à l’Etat.  La présidente de la Cour, Mme Mborantsuo ne toucherait pas de loyer sur ce siège provisoire comme le confirme les mauvaises langues.

 

 

La Cour Constitutionnelle est la gardienne des lois au Gabon. Ses décisions sont indiscutables. L’opposition gabonaise accuse cependant l’institution de se pencher toujours en faveur du parti au pouvoir.

 

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

2 Commentaires

  1. Jean-Levelt SAINT-FLEUR

    Je suis Jean-Levelt SAINT-FLEUR (Haïti), je cherche à entrer en contact avec M. Guillaume RENDAMBO. Dans la mesure de votre possibilité, assurez pour le suivi de ce message.
    Merci SF

    Reply
  2. mone fame

    Il est indiscutable que mari mado a un parti pris en validant le dossier introduit par Ali Bongo à l’élection présidentielle.
    Ce n’est nullement une information pour marie mado que Ali n’est pas né au Gabon.
    Ce n’est nullement une information pour marie mado que la transcription des actes et extraits de naissance des compatriotes nés à l’étranger relève des services de la marie des gué-gué et nulle part ailleurs.
    Ce n’est pas une information pour marie mado que c’est un devoir pour la cour constitutionnelle de s’assurer relativement à la constitution de la conformité de chaque élément constitutif du dossier introduit par les candidats à l’élection présidentielle.
    Si mari mado confirme qu’elle ne serait pas propriétaire du nouveau siège de la cour constitutionnelle, il ne s’agirait là pour elle même et peut-être pour sa progéniture aussi, qu’un conflit potentiel en moins, tellement, dans son parcours et celui de cette progéniture des 10 dernières années, il y a matière à conflit d’intérêts, prise illégale d’intérêts…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/le-nouveau-siege-de-la-cour-constitutionnelle-nest-pas-la-propriete-de-mborantsuo">
Twitter