PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le Maire de Mouila sommé de payer 102 millions aux agents licenciés abusivement

Le Maire de Mouila sommé de payer 102 millions aux agents licenciés abusivement

 Le  Maire de Mouila respectera-t-il la décision de la justice? @ Archives Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le Maire de commune de Mouila, Pierre Claver Magnga Moussavou est  sommé par le tribunal de la localité de payer 102 millions de FCFA à 18 agents municipaux qu’il a licenciés abusivement dès son arrivée en juin 2014  à la tête de l’institution municipale.

 

 

 

La grosse cagnotte constitue les dommages-intérêts que doivent percevoir les licenciés lésés. Ceux-ci n’avaient reçu aucun kopeck de leurs services rendus. Le nouvel édile avait estimé que ce « personnel non essentiel » avait été recruté sur la base des critères purement politiques. Pour lui, ces licenciés n’avaient pas des profils adéquats pour travailler à la mairie.

 

 

 

« Il nous avait dit allez y  vous plaindre là où vous voulez », a confié  à Gabonactu.com, un des agents municipaux  licenciés. Désespéré depuis deux ans, ce dernier se félicite du rendu de la justice.

 

 

Le document qui épingle le maire de Mouila @ Gabonactu.com
Le document qui épingle le maire de Mouila @ Gabonactu.com

La raison « fallacieuse » avait provoqué l’ire des licenciés.  Ils avaient par la suite porté plainte pour licenciement à caractère abusif. La requête collective a prospéré depuis août 2015. Mais l’opposant maire de Mouila ne s’est jamais exécuté. Selon une décision de justice datée de 29 mars 2016 dont Gabonactu.com a obtenu copie,  le tribunal de la localité a décidé de saisir  les émoluments du bureau du conseil municipal. Une manière de contraindre le maire opposant à solder ses créances au nom de la mairie.

 

 

La décision donne le trésorier provincial de la Ngounié (sud du pays) les pleins pouvoirs dans son exécution.

 

 

 

Les ex-agents municipaux reprochent au maire Magangou Moussavou de s’être livré à la chasse aux sorcières. Ce licenciement en masse visait selon eux à recruter au sein de la Mairie de Mouila les militants de son parti politique : Parti social-démocrate (PSD, opposition). Ce qui aurait été fait.

 

 

Le Notable

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/le-mairie-de-mouila-somme-de-payer-102-millions-aux-agents-licencies-abusivement">
Twitter