PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le gouvernement autorisera-t-il le meeting de l’opposition ?

Le gouvernement autorisera-t-il le meeting de l’opposition ?

Photo archives @ gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le Front de l’opposition pour l’alternance mobilise sa base pour un meeting qui aura finalement lieu le samedi 20 décembre à Rio, selon une annonce faite mercredi en marge de la déclaration politique de l’évêque Mike Jocktane. Ce meeting sera-t-il autorisé ?

 

A première vue cette question ne se pose pas. Le meeting doit normalement être autorisé. Selon Paul Marie Gondjout, Secrétaire exécutif adjoint de l’ex Union nationale, interrogé par un reporter de Gabonactu.com, une demande de tenir ce meeting a bel et bien été déposé au ministère de l’Intérieur.

 

Si cette information est confirmée, les organisateurs du meeting ont retenu la leçon du ministère de l’Intérieur qui a interdit une marche des mêmes personnalités de l’opposition le 13 novembre dernier. Le patron de ce département avait affirmé qu’on n’informe pas le ministre de l’Intérieur de la tenue d’une manifestation mais on lui demande une autorisation d’organiser une manifestation.

 

Cet obstacle franchis, il en reste d’autres. Qui organisera ce meeting ? La question reste aussi posée. Est-ce le Front ou une liste de personnes physiques ?

 

Le ministre de l’Intérieur pourrait trouver une explication plausible pour interdire ou autoriser ce grand rassemblement prédit comme l’une des plus grandes rencontres que l’opposition gabonaise n’a jamais organisée à Libreville.

 

On rappelle que le Tribunal de Libreville a rejeté la plainte des leaders du Front contre Ali Bongo Ondimba pour « multitude d’intérêts » et que Jules Aristide Bourdès Ogouliguendé, opposant, a indiqué lors d’une récente sortie qu’à son avis, le Front de l’opposition pour l’alternance n’a pas une existence juridique.

 

Guy Bertrand Mapangou, le ministre de l’Intérieur a toutes les cartes entre ses mains.

 

Antoine Relaxe

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. jean-jacques

    Mais faut pas que ce groupe des bandits qui se disent opposant prennent les gens pour les ignorants ou pour leurs enfants. s’ils ont fait la demande ils doivent attendre la reponse. du Min.Int. et dire l’objet de ce meeting, et l’Etat met les militaires et les policiers sur le terrain le meeting c’est pas la marche ni pertuber la circulation , donc si’ils ne respectent ses consignes, les forces de l’ordre utilize toute la force totale pour que les organisateurs de ce meeting repondent à leur actes , qui ping ou myboto ? ce sont des Dieux ou le Gabon les appartient?Il ne faudrait pas que l’Etat continu de pardonner ses bandits il est temps d’agir.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/le-gouvernement-autorisera-t-il-le-meeting-de-lopposition">
Twitter