PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le gabonais lynché par la foule est mort ce matin au CHU de Libreville

Le gabonais lynché par la foule est mort ce matin au CHU de Libreville

Patrick Eyeghe admis hier au Centre hospitalier et universitaire de Libreville (CHUL) après avoir été lynché par la foule est décédé ce samedi matin, a appris Gabonactu.com auprès de sa famille et d’une source proche du ministère de l’Intérieur.

Ce décès porte à deux le nombre de morts suite à la vague de violences urbaianes qui se sont déclenchées spontanément dans la capitale.

Des rumeurs qui ont rapidement circulé comme une trainée de poudre sur l’enlèvement d’enfants à plusieurs endroit ont suscité une colère populaire. Le gabonais, Stanislas Mba Ngoua a été lynché et brûlé par des manifestants qui lui ont accusé d’avoir enlevé des enfants. Celui ci se rendait à l’école pour récupérer son propre enfant.


Il serait confondu parce que son joli véhicule était de couleur noire, la couleur de la voiture soupçonnée être utilisée par les kidnappeurs. « Il s’est retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment », a regretté le ministre de l’Intérieur, Lambert Noël Matha, dans une déclaration dénonçant la justice populaire.

« Le Gouvernement annonce un déploiement conséquent des Forces de Sécurité et de Défense sur toute l’étendue du territoire national avec une plus grande concentration aux abords des établissements scolaires », a précisé le ministre.

« Des fouilles systématiques des véhicules seront effectuées par les Forces de l’ordre dans le respect des droits humains et des Conventions internationales », a-t-il prévenu.

Carl Nsitou

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle