PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le Gabon a perdu 41 milliards de FCFA par année en 36 ans

Le Gabon a perdu 41 milliards de FCFA  par année  en 36 ans

Le récent  rapport de la cour des comptes révèle une grosse malversation financière orchestrée par les administrateurs de crédit affectés dans tous les ministères. Ils distrayaient  plus de 41 milliards de FCFA chaque année en 36 ans, soit une bagatelle enveloppe de 1500 milliards de FCFA.

Selon le rapport puant  remis officiellement le 25 octobre dernier au premier ministre Julien Nkoghé Bekalé par le président de la Cour des comptes, Gilbert Ngoulakia,  l’argent disparu provenait des amandes et des mises en débets infligées aux opérateurs économiques. Le tripatouillage, allant de 1979 jusqu’en 2012, concerne également la gestion scabreuse des comptes de certains administrateurs de crédit   dans les différents départements ministériels.

Le contrôle minutieux et la vérification des  écritures comptables a permis de desceller des mauvaises pratiques, longtemps entretenues par les administrateurs des crédits,  de connivence avec des entreprises adjudicataires. Selon l’hebdomadaire ‘’Gabon Matin’’  édité par l’Agence gabonaise de presse (AGP) qui s’appuie sur le même rapport, ces sociétés ont été payées pour un travail non exécuté. D’où le phénomène des éléphants blancs, travaux inachevés.


La liste des contrevenants est déjà disponible, indique-t-on.  Lors de la cérémonie de remise dudit rapport au chef du gouvernement,  Gilbert Ngoulakia  a indiqué que « la Cour  des comptes doit tout mettre en œuvre que cette importante somme soit recouvrée dans les meilleurs délais ».

La publication de ce rapport pourrait relancer l’opération  « Mamba », qualifiée de mains propres, initiée par le Président Ali Bongo pour assainir les finances de l’Etat. Plusieurs gros poissons sont  déjà dans la nasse, à l’instar de Magloire Gambia, super  ministre de la promotion des investissements, de l’urbanisme et des travaux publics, incarcéré depuis janvier 2017, en attente de jugement.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

1 Commentaire

  1. Endundu

    Voilà encore des effets d’annonce de la part de la Cour des Comptes. Qu’a t elle attendu depuis ces années là ? Sortez ces listes de noms et publiez les. Trop c trop.!!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort