PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le dialogue comme méthode pour prévenir une éventuelle crise sociale à la SEEG

Le dialogue comme méthode pour  prévenir une éventuelle crise sociale à  la SEEG

Le DG de la SEEG, Gervais De Souza sommé de maintenir le climat social serein ©  D.R

Le Directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Gervais De Souza, a  été instruit par son ministre de tutelle Tony Ondo Mba, de maintenir d’une manière permanente, le  dialogue social de l’entreprise  pour prévenir une éventuelle crise sociale.  

Dans une audience lundi à son cabinet de Libreville, Tony Ondo Mba a rappelé à son hôte  la  nécessité de veiller au climat social et à la continuité du service public. Il lui a également indiqué que la poursuite de  discussions avec des partenaires techniques et les bailleurs de fonds dans le but de renforcer la qualité des prestations délivrées aux usagers.


Le 30 août dernier, le tout puissant Syndicat national des travailleurs du secteur de l’eau et de l’électricité (SYNTEE) avait brandit une nouvelle menace de grève. Il avait déposé un courrier en guise de préavis à la direction générale de l’entreprise l’avisant du lancement d’une grève générale sans préciser de date.

Au total, cinq points constituaient  la raison de leur grogne. A savoir: l’audit des comptes de la période de réquisition, le paiement de la prime de résultats avec clarification des résultats de l’exercice 2018-2019, la régulation totale par la CNSS de la situation des retraités, l’annulation de l’application de la taxe de 7 % dénommée « contribution pour les ordures ménagères », la poursuite judiciaire de toute personne portant atteinte à l’intégrité physique d’un agent de la SEEG en plein exercice de ses fonctions.

Antoine Mayombo

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter