PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le CRAC lance une contre-attaque contre Ping dans le Woleu-Ntem

Le CRAC lance une contre-attaque contre Ping dans le Woleu-Ntem

Les habitants de Mvoum-Ayop très réceptifs au message du président du CRAC/ 28 août 2015 @ Gabonactu.com

 

Oyem, Gabon (Gabonactu.com) – Le président du Club de réflexion d’action citoyenne (CRAC), Séraphin Ondoumba en tournée de sensibilisation depuis quelques jours dans les villages de la province du Woleu-Ntem, province réputée frondeuse au régime d’Ali Bongo Ondimba a lancé vendredi une contre-attaque contre l’opposant Jean Ping, lequel se trouve aussi dans la même province pour une opération de charme.

 

 

« Jean Ping est un vieux menteur et voleur qui veut seulement tromper le peuple pour arriver à ses fins », a fait comprendre avec véhémence M. Ondoumba, aux villageois du regroupement des villages Mvoum-Ayop, situé à l’entrée d’Oyem, chef-lieu de la province septentrionale. Lors de la causerie citoyenne, le leader de l’association qui soutient l’action et la politique du développement du président gabonais, Ali Bongo Ondimba a indiqué que le discours de Jean Ping est truffé de mensonges visant à manipuler le peuple.

 

 

Pour M. Ondoumba, Jean Ping n’est pas un saint. « Quand il était aux affaires, il avait été cité dans une affaire de détournement du pétrole. Ce monsieur qui se dit opposant a pillé ce pays », a-t-il ajouté, invitant par ailleurs les populations à ne pas se laisser berner.

Les mamans de Mvoum-Ayop disent être fatiguées des promesses  non tenues Gabonactu.com @ Gabon
Les mamans de Mvoum-Ayop disent être fatiguées des promesses non tenues Gabonactu.com @ Gabon

 

L’offensive du président du CRAC est consécutive à la tournée politique qu’effectue depuis quelques jours l’opposant radicale Jean Ping dans cette province considérée comme bastion de l’opposition.  Durant son périple, Jean Ping est passé dans le même village.

 

 

 

A tour de rôle, les membres du CRAC ont critiqué l’ancien président de la commission africaine sur la « gestion calamiteuse » durant son mandat à l’UA. Une mauvaise gestion selon lui qui a valu sa défaite cuisante quand il voulait briguer un autre mandat en 2012.« Pourtant, il avait la possibilité de placer un gabonais dans un des postes quand il était là-bas. Mais il n’a rien fait à cause de son égocentrisme », a-t-il poursuivi avant d’ajouter que « Jean Ping n’est qu’un simple homme politique frustré qui s’illustre dans la diffamation ».

 

 

Jeunes et vieux ont posé pour la postérité avec le bureau du CRAC @ Gabonactu.com
Jeunes et vieux ont posé pour la postérité avec le bureau du CRAC @ Gabonactu.com

Dans ce regroupement des villages du canton Woleu, les natifs ont apprécié l’action du CRAC, laquelle vise à rétablir la vérité en éclairant l’opinion sur les efforts consentis par Ali Bongo Ondimba et son gouvernement pour la construction du pays. Cependant, ils ont fustigé l’attitude des élus du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) qui ne font rien pour leur épanouissement.

 

 
Pour Jean Mesmin Ekouaghé, militant de base du PDG, « c’est bien beau de dire que nous ici nous sommes des opposants, mais qu’est-ce que nos élus font pour nous ? Rien, ils ne viennent même plus nous voire une fois élu».

 
Tout en promettant soutenir l’action politique d’Ali Bongo, les populations (1000 âmes) de Mvoum Ayop réclament urgemment la réfection du dispensaire abandonné depuis longtemps et l’affectation du personnel soignant. Elles veulent aussi la construction d’une école primaire dans leur village. La seule qui existe est celle de l’église catholique.

 

 

 

Sydney IVEMBI, envoyé spécial

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/le-crac-lance-une-contre-attaque-contre-ping-dans-le-woleu-ntem">
Twitter