PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le contentieux entre Total Gabon et le Gabon s’est réglé à l’amiable (Patrick Pouyanné)

Le contentieux entre Total Gabon et le Gabon s’est réglé à l’amiable (Patrick Pouyanné)

Siège social de Total Gabon à Libreville @ Gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le contentieux fiscal entre Total Gabon et le Gabon s’est réglé à l’amiable, a rappelé le Directeur général du groupe pétrolier français Total , Patrick Poutanné dans une interview à Radio France internationale (RFI).

 

« Ca s’est réglé à l’amiable », a-t-il dit répondant au journaliste qui lui demandait si le contentieux fiscal qui opposait sa filiale gabonaise avec le Gabon était terminé.


 

« Les règles fiscales parfois ne sont pas complètement claires, mais ça s’est réglé à l’amiable, comme toujours d’ailleurs avec nos amis africains », a dit le patron de Total sans donner le moindre détail sur ce que le Gabon a gagné ou perdu dans ce contentieux qui avait défrayé la chronique en 2014.

 

En effet, le 14 février 2014, le Ministère gabonais de l’Economie et de la Prospective avait adressé un avis de redressement fiscal du. Il était assorti d’un avis de mise en recouvrement partiel à la suite du contrôle fiscal dont la société a fait l’objet au titre des années 2008 à 2010.

 

Le montant mentionné dans l’avis de redressement fiscal est de 805 millions de dollars, dont 387 millions de dollars font l’objet de l’avis de mise en recouvrement partiel. Total Gabon avait considéré ce redressement fiscal comme étant « dénué de tout fondement et contestait ainsi fermement l’ensemble des chefs de redressement et les montants associés ».

Patrick Pouyanné, le tout puissant DG du groupe Total @ scoopnest
Patrick Pouyanné, le tout puissant DG du groupe Total @ scoopnest

Les deux parties ont finalement ouvert des négociations dont les conclusions sont demeurées dans le secret jusqu’à ce jour. Libreville qui avait donné de la voix lorsque ce dossier a été projeté à la Une de l’actualité économique s’est retranché dans un grand silence.

 

« Il n’y avait bien évidemment aucune erreur du côté de Total », a martelé M. Pouyanné dans son interview diffusée lundi par RFI.

 

« Total a 60 ans en Angola, plus de 50 ans au Gabon. Quand vous avez une telle fidélité au pays, vous savez très bien que vous allez toujours traverser des micro-crises. Et parfois, c’est beaucoup de bruit dans l’eau », a-t-il relativisé.

 

Total Gabon, producteur historique de l’or noir au Gabon, est détenu à hauteur de 58,28% par le groupe Total, de 25% par la République gabonaise et de 16,72% par le public.

 

Martin Safou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort