PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le CLR ne veut plus rester dans une majorité godillot

Le CLR ne veut plus rester dans une majorité godillot

Le Directoire du CLR  durant la rentrée politique le 21 décembre à Libreville © Gabonactu.com

Le Délégué général du Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité), Dr Nicole Assélé a dans son laïus  solennel inaugurant la rentrée politique du CLR  samedi à Libreville,  déclaré que son parti qui fait l’objet  des attaques répétitives orchestrées par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) pour  le fragiliser et le faire disparaître de l’échiquier politique national, devra réexaminer  sous peu  sa position dans ce camp.

« En considération de nombreuses ambiguïtés autour de la Charte de la Majorité républicaine et sociale pour l’émergence et sa caducité de fait, le CLR ayant activé ses mécanismes de veille et d’alerte politique, saura dans un avenir très  proche et à la lumière de pertinentes recommandations et orientations de son Conseil politique, en tirer les conclusions qui s’imposent pour éventuellement s’en démarquer définitivement ou pas », a déclaré Mme Assélé sous les ovations des militants.


L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est DR-Nicole.jpg.

Dr Nicole Assélé durant son discours consacrant la rentrée politique du CLR © Gabonactu.com

Très critique contre les « forces obscures aux relents hégémoniques » tapis au cœur du régime d’Ali Bongo, la patronne du CLR  estime que l’heure n’est plus à « l’éternelle soumission »,  mais à la troisième voie que son parti incarne.

Aussi,  Dr Nicole Assélé  a dépeint un tableau sombre  au sein du pouvoir exécutif ne favorisant plus la gestion efficiente du pays, avec à la clé, le risque de  mettre en péril le vivre ensemble et la démocratie gabonaise encore en balbutiement.

« La vérité, c’est que notre appareil institutionnel gabonais n’a jamais été aussi illisible et fait planer autant d’incertitudes. Le pouvoir exécutif est grippé par instabilité et des dysfonctionnements chroniques », a-t-il relevé.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est DR-Nicole-2.jpg.

Les cadres du CLR suivant avec beaucoup d’intérêt de leur leader © Gabonactu.com

Le CLR qui ambitionne reconquérir ses bastions  perdus à cause dit-il, des manœuvres sordides du PDG, locomotive de la mouvance présidentielle,  a organisé sa rentrée politique sous le thème : « le centrisme politique : quelle place dans le microcosme gabonais ».

Des dizaines  des militants et plusieurs cadres  à l’instar de Jean Boniface Assélé, président du conseil politique du parti, ont pris part à cette rentrée politique du CLR, première du genre pour le Dr Nicole Asselé portée à la tête  de cette formation politique il y a trois mois, à l’issue du Congrès extraordinaire dit de la revitalisation.

Sydney IVEMBI

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle