PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le CGC satisfait de l’examen sur le BSC dans les échanges commerciaux

Le CGC satisfait de l’examen sur le BSC dans les échanges commerciaux

La délégation de la CGC posant pour la postérité avec d’autres  chargeurs après la réunion de l’OMC à Genève @ M. N

 

Libreville, 1er  novembre (Gabonactu.com) – La Directrice  Générale, du Conseil Gabonais des Chargeurs Liliane Nadège Ngari épouse Onanga Y’Obegue s’est satisfaite de la participation de son institution à la Réunion de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) qui s’est tenue du 25 au 27 Octobre 2017 dernier à Genève en Suisse, sur l’examen des politiques commerciales en Afrique, notamment l’utilité du Bordereau de Suivi des Cargaisons (BSC) dans les échanges commerciaux et les procédures de dédouanement de marchandises.
 

La  réunion d’importance économique intervient à la suite de la publication du rapport du secrétariat de L’OMC sur l’évaluation des politiques commerciales dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), indique un communiqué de presse dont Gabonactu.com a obtenu copie.

 

Outre la présence effective des Etats et des Conseils des Chargeurs de l’UEMOA, la rencontre a vu la participation des délégués des États de l’Afrique centrale, dont le CGC. La délégation du  CGC  était conduite par Liliane Nadège Ngari épouse Onanga Y’Obegue, assistée de ses experts et de la mission diplomatique permanente du Gabon à L’OMC.

 

Les travaux ont été placés sous la présidence de Didier Chambovey, ambassadeur délégué permanent de la Suisse à L’OMC. La participation du CGC à cette rencontre visait à répondre à l’invitation du secrétaire général de l’Union des Conseils des Chargeurs africains (UCCA), qui a appelé à la solidarité des conseils des Chargeurs et des Etats membres de L’OMC.

 

Liliane Nadège Ngari et d’autres chargeurs africains lors des travaux @ M.N

La rencontre à éclairer d’avantage certains États membres de l’OMC sur le rôle du Bordereau de Suivi des Cargaisons, particulièrement sa conformité aux exigences de la facilitation des échanges et aux engagements internationaux des États. Il s’agit également de recueillir dans le cadre du Groupe Africain les questions, observations et remarques de certains États membres de l’OMC notamment ceux de l’Union Européenne sur le BSC, en vue d’y apporter des réponses appropriées.
Il résulte qu’à cette réunion et au stade actuel de l’examen des politiques commerciales, les États membres de l’OMC n’ont pas formulé officiellement des observations supplémentaires sur la pertinence du BSC dans les échanges commerciaux.
A l’instar des autres délégations, le Gabon, à travers l’allocution prononcée par Liliane Nadège Ngari épouse Onanga Y’Obegue, a exprimé sa solidarité et son soutien aux politiques commerciales mises en œuvre dans l’espace UEMOA, eu égard à ses échanges commerciaux avec les pays membres de cette Union. Elle a félicité les Conseils des Chargeurs et les États de L’UEMOA pour la libre circulation des biens, services et des capitaux, la mise en place des guichets uniques, et pour la valeur de leurs échanges intra communautaires.

 

Aussi, il a été formulé, les  encouragements à surmonter les difficultés relevées dans le rapport du secrétariat général de l’OMC, entre autres la faiblesse de leurs infrastructures, le coût élevé de leur énergie électrique et leur faible accès aux financements bancaires.
Selon le communiqué Il est fort probable que les États membres de L’OMC, singulièrement les États Africains et leurs Conseils de Chargeurs soient amenés à se retrouver à nouveau avec le comité technique de facilitation qui sera mise en place, au terme de la réunion des ministres chargés du commerce qui aura lieu en Décembre 2017, ou à l’occasion de l’examen des politiques commerciales en vigueur dans la Communauté Économique et Monétaire des États de l’Afrique Centrale (CEMAC), en 2020.

 

Camille Boussoughou

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/le-cgc-satisfait-de-lexamen-sur-le-bsc-dans-les-echanges-commerciaux">
Twitter