PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le BDP dit non à un énième dialogue national

Le BDP dit non à un énième dialogue national

Le président du BDP Paskhal Nkoulou durant la conférence de presse le 31 août à Libreville © Gabonactu.com

Le président du Bloc démocratique patriotique (BDP, majorité), Paskhal Nkoulou  a fustigé dans une conférence de presse à Libreville l’appel à un dialogue dit de  réconciliation  lancé récemment par un groupe des religieux (catholiques, protestants et musulmans) pour, dit-on, mettre fin à une crise politico-sociale latente  dans le pays.

« Dans un pays où les institutions fonctionnent régulièrement, de la même manière que le gouvernement, devant qu’elle crise politique de grande envergure nous trouvons-nous au point d’en appeler à un dialogue de réconciliation ? », s’est interrogé M. Nkoulou, indiquant par la suite que l’organisation  d’une telle messe politique était hors contexte.


La semaine écoulée, Basile Mve Engone, Augustin Bouengone et  Ismaël Oceni Ossa, respectivement  l’archevêque de Libreville, président de l’Eglise évangélique du Gabon (EEG) et président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG) ont dans une audience demandé au premier ministre Julien Nkoghé Bekalé d’organiser un dialogue dit de réconciliation pour, dit-on, prévenir une possibilité  instabilité.

Une démarche inappropriée et contreproductive selon Paskhal Nkoulou. Pour lui,  ces religieux  sans compassion aucune, font le jeu de l’opposition qui veut se mettre à la table pour partager le « gâteau ».

« La compassion des religieux ne s’est pas exprimée lorsque les élèves et les enseignants ont campé à la cathédrale Sainte-Marie,  ces enfants du Gabon n’ont jamais reçu un acte de témoignage de compassion de nos fameux ministres du culte», a-t-il relevé.

Selon le BDP la paix sociale est menacée par l’injustice sociale et non des calculs politiciens.

Sydney IVEMBI     

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter