PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Le 8ème anniversaire du décès de Pierre Mamboundou passé sous silence

Le 8ème anniversaire du décès  de Pierre Mamboundou passé sous silence

Pierre Mamboundou au firmament de son succès politique durant son vivant ©  Facebook Jean Olivier Koumba Mboumba

La longue crise de leadership sans fin  au sein de l’Union du peuple gabonais (UPG, opposition) a fini par détruire progressivement l’œuvre politique de Pierre  Mamboundou. Complètement divisés, les héritiers du feu opposant charismatique  n’ont pas célébré le 8ème anniversaire du décès du président fondateur de l’UPG.

Décédé le 15 octobre 2011 à Libreville, Pierre Mamboundou semble être oublié par sa famille politique. Le souvenir n’est plus vivace.  Contrairement aux années antérieures, l’UPG dirigée par Mathieu Mboumba Nziengui n’a pas rendu hommage à son président fondateur. Signe d’un malaise latent.


L’ancien parti de l’opposition radicale ne galvanise plus. Plusieurs cadres ont quitté le bateau au lendemain du décès de « Tsakidi ». Le parti a implosé à cause du nombrilisme des uns et des autres. Nonobstant les paroles incantatoires de certains cadres  pour défendre l’œuvre de « Pierrot », l’UPG se meurt.

Le parti ressemble désormais à une simple caisse de résonance. Tous les militants ou presque sont démobilisés, faute de repères. Le parti qui avait un puissant groupe parlementaire durant la 10ème et la 11ème législature à l’Assemblée nationale n’est plus que l’ombre de lui-même. Il dispose seulement d’un sénateur (femme) à Port-Gentil et d’une poignée des conseillers locaux.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort