PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’apport de la propriété intellectuelle pour atténuer les effets du réchauffement climatique en Afrique

L’apport de la propriété intellectuelle pour atténuer les effets du  réchauffement climatique en Afrique

Le SG du ministère du commerce Barthélemy Ngoulakia © Gabonactu.com

Le Secrétaire général du ministère du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises et de l’industrie, Barthélemy Ngoulakia, a  présidé vendredi à Libreville la célébration  de la 20ème édition de la journée Africaine de la Technologie et de la Propriété Intellectuelle, commémoration sous forme d’atelier pour trouver esquisser quelques solutions de l’atténuation du réchauffement climatique.

« Tous les moyens doivent être mobilisés pour œuvrer à atténuer les effets du réchauffement climatique. De ce point de vue, la propriété intellectuelle et la technologie peuvent jouer un rôle majeur dans la création des conditions de résilience face aux effets de changement climatique en Afrique »,  a indiqué M. Ngoulakia dans son laïus circonstanciel.


Le thème choisi cette année était: « Propriété Intellectuelle et changement climatique ». A travers ce thème, il était question de mettre en lumière les solutions que peuvent apporter la technologie et la propriété intellectuelle aux problèmes de changement climatique qui affectent les pays africains.

Au travers de cette journée, l’objectif principal était de sensibiliser les décideurs politiques, les opérateurs économiques, les chercheurs et la communauté scientifique sur le rôle que joue la propriété intellectuelle dans l’approche des solutions aux effets du changement climatique.

L’un des moyens par lesquels la propriété intellectuelle et la technologie peuvent jouer un rôle majeur dans la création des conditions de résilience face aux effets de changement climatique en Afrique est l’information technique contenue dans les brevets d’invention.

Car, ces derniers peuvent être utilement exploités par les Etats, notamment dans les domaines de l’énergie, de la production d’eau et des techniques agricoles. Le contenu de ces brevets peut d’une part, être librement exploité, lorsque les brevets y relatifs sont tombés dans le domaine public, et d’autre part, contribuer à soutenir l’innovation de nos chercheurs afin de développer des solutions endogènes aux problématiques de notre environnement.

Eudes Rinaldy Leboukou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin Escort * WP Theme *

live tv

* eskişehir escort * sefamerve * ankara escort