PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’alternance politique ne se limite pas au renversement du régime actuel, mais au changement du système (Universitaire)

L’alternance politique ne se limite pas au renversement du régime actuel, mais au changement du système (Universitaire)

Noel Bertrand Boudzanga, président du club 90 @ Gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Noel Bertrand Boudzanga, enseignant chercheur à l’Université Omar Bongo (UOB) vient de créer une association politique dont le but est de booter hors du pouvoir le régime actuel. Club 90 c’est le nom de cette association qui veut fédérer les énergies pour atteindre cet objectif au besoin dès 2016 comme l’explique son président fondateur dans l’interview qui suit.

 

Gabonactu.com : qu’est-ce qui vous a motivé à créer le  club 90?

Noel Bertrand Boudzanga : le Club 90 a été créé pour générer une synergie de forces favorables à l’alternance politique au Gabon et à l’instauration d’un Etat de droit au Gabon. Ayant constaté que, après 54 ans d’indépendance et 47 ans d’un régime PDG/Bongo, le Gabon n’est pas parvenu à éradiquer la pauvreté, que les denrées élémentaires de la vie telles que l’eau et l’électricité ne sont pas distribuées dans l’ensemble du pays de manière permanente, que les élections politiques subissent toujours des tricheries et que la paix sociale était menacée parce que les richesses nationales sont confisquées entre les élites politico-administratives, il m’a semblé nécessaire d’engager une bataille pour corriger les errements de notre histoire. De même, il me semblait important d’éduquer les masses populaires à la citoyenneté afin que les compatriotes comprennent et revendiquent leur droit de contrôle de l’action publique.

En quoi votre association est différente des autres ?

Plusieurs associations ont ces ambitions. Notre objectif est de créer un collectif de ces associations afin de mutualiser nos efforts et nos intelligences pour parvenir à l’alternance et à un Etat de droit. La différence avec les autres associations est d’abord idéologique. Nous considérons, au Club 90, que notre action politique est un engagement moral et citoyen. Ensuite, nous pensons que l’alternance politique ne se limite pas au renversement du Régime actuel, mais au changement du système dont les acteurs et les habitudes se retrouvent de toute part sans distinction de parti ou d’association politiques. Pour parvenir à un Etat de droit où l’on respecte les droits de l’Homme, il faut changer le système qui a des tentacules néfastes pour la bonne gouvernance du pays. Enfin, le Club 90 est différent d’autres associations parce qu’il ne soutient aucun leader politique. Nous souhaitons le renouvellement de la classe politique et estimons que les leaders politiques de l’opposition sont nos partenaires.

Un message à l’endroit de nos lecteurs?

A vos lecteurs, s’ils doutent de l’action des associations et autres partis politiques, je dirais qu’ils ont raison, on peut les comprendre. Beaucoup de gens se sont compromis et ont fini leur histoire politique en s’aliénant au Parti au pouvoir. Cependant, si le doute ruine toute possibilité d’action, alors c’est un doute qui est favorable au régime que nous combattons. Dans ce cas, ce doute est un profond mal pour l’objectif de l’alternance et l’instauration d’un pays de droit. Il faut adopter des attitudes et des comportements propres à renverser le régime actuel par les moyens légaux. Et il vaut mieux qu’on s’unisse au même moment et maintenant. C’est pourquoi je les invite à adhérer au Club 90 pour réaliser le rêve d’un Gabon nouveau.

 

Propos recueillis par Mélanie Yacoubou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. alphonse ndemengoye

    bonjour Noel,
    je partage l’idéologie et la vision d’alternance que j’ai pris plaisir à lire dans l’interview.Pour concrétiser ce sentiment d’attachement aux valeurs évoquées, je présente ici et maintenant mon adhesion au club dont vous êtes fondateur. Dès lors, j’espère apporter ma modeste contribution à la realization de l’objectif d’alternance politique dans notre beau pays le Gabon.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/lalternance-politique-ne-se-limite-pas-au-renversement-du-regime-actuel-mais-au-changement-du-systeme-universitaire">
Twitter