PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’AJEV du Komo océan célèbre la journée de la femme sous le sceau de l’autonomisation des femmes

L’AJEV du Komo océan célèbre la journée de la femme sous le sceau de l’autonomisation des femmes

Mirabelle Gningone sous le regard admiratif de Sidonie Flore Ouwé ©  Gabonactu.com

Libreville, 9 mars (Gabonactu.com) – Les membres de l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV) du conseil départemental du Komo océan résidant dans le 5ème arrondissement de la commune de Libreville ont célébré samedi, en différé, la journée internationale de la femme sous le sceau de l’autonomisation des femmes et du développement de leur département.

 

L’AJEV Komo océan piloté par Glenn Edouard Bekalé a mobilisé pour la circonstance plusieurs ressortissants du département venus écouter deux conférences animées par l’ancien Procureur de la République, Sidonie Flore Ouwé en sa qualité de présidente de l’ONG Le Salon de la femme et Mirabelle Gningone, coordinatrice communale de l’AJEV Komo-Océan.

 

« Nous au Gabon, nous n’avons pas les mêmes préoccupations que nos sœurs d’ailleurs. Nous avons donc mis l’accent sur bâtir intelligemment et innover pour le changement », a déclaré Mme Ouwé expliquant le thème choisi par le Gabon pour célébrer cette année la journée internationale des droits de la femme.

Une vue partielle des participants à la conférence débat © Gabonactu.com

« Nous avons donc, pour ambitions de changer de paradigme dans les habitudes que nous avons et que nous entretenons, afin d’arriver à un changement qui finira par aboutir à un plein épanouissement financier personnelle des femmes qui pourra finalement impacter sur le contexte environnemental de la communauté et partant sur l’ensemble du pays », a-t-elle poursuit.

 

Mirabelle Gningone a, pour sa part, insisté sur les activités qui peuvent permettre aux femmes du Komo Océan de se prendre entièrement en charge.

Le département du Komo-Océan regorge, selon elle, d’énormes richesses capables d’assurer un développement personnel à chaque résident. Elle a notamment cité la disponibilité de la terre pour l’agriculture et la mer pour la pêche.

 

Fille du coin, Mirabelle Gningone a encouragé les femmes du Komo-Océan de se regrouper en coopérative pour réfléchir ensemble sur les activités génératrices de revenus à mettre en place.

 

Après avoir écouté ces interventions, les femmes du Komo océan n’ont pas manqué de présenter aux conférenciers les obstacles auxquels elles font face au quotidien.

Une vue partielle de Nyonié une merveille du département du Komo Océan © DR

La création d’un parc national dans leur département a amplifié la présence des animaux notamment les éléphants qui ravagent les plantations. L’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) interdit également la pêche dans certaines zones. Certaines autorités refusent également que les femmes de la localité vendent les sandwichs devant les établissements scolaires du département…

 

Ces femmes ont lancé des cris de détresse auprès des autorités qui doivent selon elles trouver des activités de substitution pour permettre aux populations locales de vivre en harmonie avec les éléphants et les poissons désormais très protégés comme des nourrissons par l’ANPN.

 

Le département du Komo Océan bordé par l’océan atlantique dispose des magnifiques sites touristiques comme Nyonié et des savanes luxuriantes peuplés d’éléphants de forêt.

Eudes Rinaldy

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin EscortWP Theme

live tv

eskişehir escortsefamerveankara escort
escort99.com