PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’affaire des cafards vise à éliminer Ping de la course à l’élection présidentielle (déclaration)

L’affaire des cafards vise à éliminer Ping de la course à l’élection présidentielle (déclaration)

Véronique Essomeyo rendant publique de la déclaration en faveur de Jean Ping @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’affaire des cafards vise à éliminer Jean Ping de la course à l’élection présidentielle d’août prochain, soupçonnent ses soutiens dans une déclaration rendue publique samedi à Libreville au QG de campagne de l’opposition.

 

Selon la déclaration lue par Véronique Essomeyo, pour le compte du Front de l’opposition pour l’alternance (FUOPA) et du S23, la médiatisation de cette affaire est la preuve « d’un acharnement du pouvoir sur Jean Ping, visant à l’empêcher coûte que coûte de se présenter à la prochaine élection présidentielle au Gabon ».

 

Il s’agit « également des graves dérives d’un pouvoir qui instrumentalise les organes de l’Etat, prenant ainsi le risque d’amplifier dangereusement dans le pays un climat de haine et de tension généralisées », poursuit le texte.

 

On rappelle que dans une déclaration jeudi dernier, le porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze a rappelé l’existence d’une vidéo dans laquelle on voit le candidat Jean Ping en causerie politique. Durant la rencontre avec ses militants, il aurait appelé « clairement à la guerre civile et à l’élimination d’une partie de la population gabonaise, qualifiée de cafards.

Dans cette vidéo, Monsieur Ping emploie des termes guerriers. Il parle de « réveiller des morts des cimetières d’Omboué pour aller combattre » car, dit-il  « c’est une question de survie ». Il précise qu’il s’agit, « d’une expédition pour se débarrasser des cafards ».

 

« Ce sont des termes sans équivoques, qui rappellent certaines tragédies de l’histoire de l’humanité. Adolf Hitler traita les Juifs de cafards : il y eu six millions de Juifs morts pendant la deuxième guerre mondiale dans les camps de concentration. Plus près de nous, au cœur de l’Afrique centrale, des extrémistes hutu traitèrent les Tutsi de cafards : il y eu le génocide rwandais avec ses huit cent mille morts. Il n’y a pas si longtemps, Mouammar Kadhafi, que Jean PING défendit dans un livre, traita une partie de son peuple des mêmes termes de cafards : il y eu des milliers de morts », rappelle le gouvernement.

 

« Le Gouvernement note que ces propos, qu’il condamne avec la plus grande fermeté, sont l’expression d’une violence verbale sans précédent dans notre pays », ajoute le texte.

«  Le Gouvernement de la République (…) explore toutes les voies de droit pour donner une suite judiciaire à ces propos qu’aucune démocratie au monde ne peut ni tolérer ni accepter », averti l’exécutif gabonais.

Les personnalités qui ont participé à la lecture de la déclaration des partisans de Jean Ping @ Gabonactu.com
Les personnalités qui ont participé à la lecture de la déclaration des partisans de Jean Ping @ Gabonactu.com

Ali Bongo, le chef de l’Etat gabonais « excelle » dans « son exercice favori qui consiste à terroriser ses adversaires politiques afin de les neutraliser par des méthodes d’une autre époque », dénonce le FUOPA et le S23.

 

Le FUOPA et le S23 parlent plutôt de « l’intimidation, la désinformation, des fausses accusations et d’exploitation abusive de l’appareil d’Etat » dans l’espoir de « trouver grâce aux yeux d’un peuple » qui lui a tourné le dos au pouvoir.

 

Pour ces deux mouvements politiques, c’est le pouvoir qui prépare la guerre « à preuve, les rumeurs de plus en plus persistantes sur la découverte des caches d’armes ».

 

« Jean Ping qui  ne se reconnait pas dans ces allégations mensongères fera, très prochainement, une adresse au peuple gabonais », conclu la déclaration.

 

Martin Safou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

6 Commentaires

  1. Annie

    Arrete de fatiguer PING. La route reliant pog aux autres localités va faire la fierté des gabonais bientôt. Quelle aubaine avec la recrudescence des prix des produits locaux.

    Reply
  2. Madinda Nzatsimbou

    Je pense que ce pays est dirigé par des incapables. Une seule personne va mètre en branle toute une république ! Reprenez vos esprits et votre courage au lieu de nous distraire avec des enfantiages . Il y a des vrais problèmes ailleurs, entre autres, l’organisation des examens de fin d’année où les membres de jury en EPS ont du mal a se deplacer vers les centres où ils doivent officier.

    Reply
  3. gunter

    Il est bien regrettable de constater le degré d’ignorance du gabonais et son encrage aux superstitions .En réalité le gabonais aime celui qui le fait souffrir et de manière indéniable reste accroché a une logique désespérée.
    En tant que patriote , dans un pays ou quand même le taux d’alphabétisation en voisine les 99% , dire et analyser les propos de ping qui devraient être interprétés comme un proverbe , et ben en plus tout le monde comprend bien ces propos .Sarkozy a traité les français de sans cerveau et alors on fait des lapsis nous aussi mais pour autant je ne voterai pas une personne qui ne connait pas la définition du PIB d’un pays et qui me donne de quoi me nourrir une fois chaque 7 ans durant un mois;;;Le gabonais aime la souffrance ,,, continuer à croire à vos holocaustes et magies ainsi soit- il aaaaaamen !

    Reply
  4. Huldrice Nziali

    Si ping est éliminé dans la course à la présidentielle pour avoir sortir le mot « cafards » à une poignée de personnes qui pillent notre pays, alors ali bongo sera de même éliminer d’avoir traiter les gabonais de  » chiens  » dans son fâmeux mot  » les chiens aboient, la caravane passe « 

    Reply
  5. Morray

    c’est desolant de la part du gouvernement, je pense qu’il aurait pu proceder d’une autre manière, car suivre une procédure judiciaire contre un candidat en ce moment ne donne pas du poids; contrairement j’aurais juste dénoncé les dits propos puis poursuivre la course et non m’arreter parce que un autre courreur a dis telle ou telle chose, la population est appelée à choisir son candidat et sa peut importe de quel façon il cours pour atteindre la ligne d’arriver. C’est l’heure de faire preuve de sagesse. le compte a rebour est lancé! #lepeuplevousregardetous%9G/9Routes

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/laffaire-cafards-vise-a-eliminer-ping-de-course-a-lelection-presidentielle-declaration">
Twitter