PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

L’ADERE annonce la tenue prochaine d’un congrès pour statuer sur le sort des « brebis galeuses »

L’ADERE annonce la tenue prochaine d’un congrès pour statuer sur le sort des « brebis galeuses »

Didjob Divungi Di Ndinge et l’ADERE@DR

Libreville, 29 août (Gabonactu.com) – Le président de l’Alliance démocratique et républicaine (ADERE), Didjob Divungi Di Ndinge a annoncé la tenue prochaine d’un congrès au cours duquel il sera débattu de la situation des membres qui ont posé leur candidature aux prochaines élections jumelées législatives et locales du 6 octobre en bravant l’autorité du parti, dans un communiqué de presse rendu public mercredi à Libreville.

« En ma qualité de Président de l’Alliance Démocratique et Républicaine (ADERE) et garant de ses règles de fonctionnement, Il m’importe de relever que ces décisions unilatérales de participation auxdites élections ont été prises, par ces militants de base, en violation des dispositions statutaires et règlementaires du parti. Aussi, ai-je décidé de soumettre cette situation à l’examen du Congrès, instance suprême du parti, lors de ses prochaines assises », a indiqué Didjob Divungi Di Ndinge.

L’ancien vice-président d’Omar Bongo Ondimba a basculé dans l’opposition radicale depuis l’avènement d’Ali Bongo en 2009.

Soutien inconditionnel de Jean Ping lors de la dernière élection présidentielle d’août 2016, il compte parmi les rares opposants qui continuent de réclamer la victoire de l’opposant Jean Ping.

Sur cette même question et au-delà des dérives de forme, Divungi Di Ndinge tient à réafiirmer sa position et celle de nombre de militants et sympathisants du parti, ainsi que celle de nombreux compatriotes.

« Le véritable changement qu’appelle la situation de notre pays est fondamentalement d’ordre structurel. En conséquence, le combat que ce changement implique consiste d’abord en la redéfinition et en la mise en place des cadres constitutionnel et institutionnel à l’intérieur desquels une compétition et une gouvernance politiques réellement démocratiques seraient possibles. C’est en vue de cet objectif que le peuple gabonais, lors de l’élection présidentielle d’août 2016, a clairement exprimé sa volonté de changement. Même étouffée et sauvagement réprimée par le clan au pouvoir, cette volonté ne peut plus, une fois encore, être ignorée en allant à de nouvelles élections organisées par le même régime, dans des conditions qui ont toujours interdit toute transparence et toute crédibilité. Comme je m’y suis engagé depuis décembre 2014 et fort des enseignements de notre histoire, j’entends donc poursuivre ce combat avec tous les compatriotes qui ont à cœur la libération de notre pays », a précisé l’ancien vice-président du Gabon.

En conséquence, le soutien de Jean Ping exclut sous quelque forme ou qualité que ce soit, toute idée de participation aux prochaines élections législatives et locales annoncées pour le samedi  6 octobre 2018.

Une semaine avant lui, un autre soutien de Jean Ping, Jean Eyeghe Ndong, pressé par l’opinion nationale et les médias, est sorti de sa réserve pour annoncer qu’il ne prendra part à aucune élection organisée par le régime d’Ali Bongo Ondimba qu’ils jugent illégitime.

Les militants frondeurs de l’ADERE ont postulé pour le département de Ndougou et la Commune de Gamba, dans la province de l’Ogooué Maritime ; le département de la Doutsila et la Commune de Mabanda, dans la province de la Nyanga ; le département de la Douya-Onoye et la Commune de Mouila, dans la province de la Ngounié.

Précieux Koumba

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/ladere-annonce-tenue-prochaine-dun-congres-statuer-sort-brebis-galeuses">
Twitter