PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La veuve du commandant Mboumba Mbina victime de spoliation par sa belle famille

La veuve du commandant Mboumba Mbina victime de spoliation par sa belle famille

La veuve du commandant Aymar Mboumba Mbina, mort en héro suite à la prise en otage de son navire par des pirates au large des côtes gabonaises dans la nuit du 21 au 22 décembre dernier, serait victime de spoliation par sa belle-famille qui lui ont intimé l’ordre de libérer la maison où résidait le couple.

Plusieurs vidéos de la violente altercation à Port-Gentil entre la veuve et sa belle-famille circulent sur les réseaux sociaux. On y voit toute la famille vêtue de la tenue blanche du deuil se quereller pour les biens du défunt. La veuve tente de résister prévaloir qu’elle était au four et au moulin pour bâtir une solide vie avec son époux, toujours absent de la maison à cause de son travail de marin.

Vendredi dernier, le ministre gabonais de l’Intérieur, Lambert Noël Matha a élevé au grade d’Officier dans l’ordre national du mérite gabonais, le commandant du bateau de SATRAM, Aymar Mboumba Mbina froidement assassiné par les pirates qui ont pris le contrôle de son navire.


Le ministre Matha a déposé la distinction sur le cercueil recouvert du drapeau tricolore (vert, jaune et bleu).

La famille suppose que l’Etat a mis beaucoup de moyens à la disposition de la veuve, d’où en partie ses malheurs.

Dans la nuit du 21 au 22 décembre dernier, en effet, des pirates lourdement armés circulant à bord des embarcations rapides ont attaqué, quatre bateaux dont deux bateaux de pêche de la compagnie chinoise Sigapêche. Il s’agit des navires Guoji 866 et Guoji 867. L’opération s’est soldée par l’enlèvement de quatre chinois dont les noms n’ont toujours pas encore été révélés.

Les deux autres bateaux victimes de cette attaque sont Tropic Dawn de la compagnie Satram et un cargo baptisé African Kalmia. Le gabonais Aymar Mboumba Mbina, commandant du navire Tropic de Satram a été fusillé par les assaillants.

Une enquête judiciaire a été ouverte par le procureur de la République de Libreville. Ce dernier n’a jamais communiqué sur les résultats préliminaires de ses investigations. L’attaque n’a jamais été revendiquée.

C’est la première attaque d’une telle ampleur au large du Gabon depuis 2013. C’est aussi la première attaque s’étant soldée par le décès d’une personne.

Le 15 juillet 2013, un pétrolier affrété par un armateur turc avec 24 membres d’équipage d’origine indienne à son bord, avait été détourné par des pirates au large de Port-Gentil cité pétrolière et capitale économique du Gabon. Le navire et son équipage avaient été retrouvé au large du Nigeria après plusieurs jours de recherches.

Le Gabon fait partie du Golf de Guinée, une vaste région africaine ouverte sur l’océan Atlantique qui compte entre autres pays le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigéria, le Cameroun, la Guinée Equatoriale, l’Angola et Sao Tomé & Principe.

Suivez nous et Aimez nos pages

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Cevance Mouss

    Les Gabon n’ont même plus honte hein!!!! Il n’existe plus d’amour sincères même avec tes propres parents on le constate… La pauvre qui s’est battue corps et âme, dans le meilleur et dans le pire avec son mari,…. Alors faut être sans cœur pour faire ça…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle