PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La situation des enfants dans les conflits armés en discussion à Libreville

La situation des enfants dans les conflits armés en discussion à Libreville

La 7ème session du séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité s’est ouverte lundi à Libreville en présence des représentants d’une vingtaine de pays africains avec en ligne de mire la situation particulière des enfants dans les conflits armés.

Organisée à l’initiative conjointe du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine et les membres africains du Conseil de sécurité des Nations unies, la 7ème édition du séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité est placée sous le thème ‘’ Faire taire les armes en Afrique : créer les conditions du développement propice de l’Afrique. La situation particulière des enfants dans les conflits armés’’

Dans cette optique, le commissaire officiel à la paix et à la sécurité de l’Union africaine a indiqué que ces réflexions ont pour objectif de contribuer à outiller dans le cadre d’échanges et de réflexion les représentants africains et élus au conseil de sécurité des Nations-Unies pour leur permettre de mieux porter les préoccupations de l’Afrique et défendre les positions communes africaines au sein de cet organe commun universel chargé de la paix et la sécurité.


« Nous sommes déjà en 2020, année où nous sommes censés avoir fait taire les armes à l’horizon 2020. Dans quelques jours nos dirigeants auront à évaluer les efforts déployés par l’Afrique avec le soutien de la communauté internationale pour venir à bout des conflits et autres crises qui obstruent l’horizon de bien des populations africaines qui n’aspirent qu’à bien vivre à l’abris de toutes forme de peur », a-t-il relevé.                                                                                                                                                                                                            En ouvrant les travaux, le premier ministre Julien Nkoghe Bekalé a rappelé l’intérêt du thème et la nécessité pour les états africains de se mobiliser pour parvenir à changer le décor de ce qui doit être le réceptacle des efforts de l’ensemble des Etats, soutenus par la communauté internationale, autour de la construction d’une Afrique exempt de conflits et pourvoyeuse d’un bien-être pour ses citoyens, au premier rang desquels les enfants.

La session de Libreville, se tient pour la seconde fois en 14 ans. Les participants se pencheront également sur la situation en Centrafrique, au Sahel et en Libye.

Les travaux qui prennent fin mardi devraient aboutir à  l’adoption du projet de conclusion du 7 séminaire de haut niveau.

Suivez nous et Aimez nos pages

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle