PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La Russie annonce son grand retour en Afrique (diplomate)

La Russie annonce son grand retour en Afrique (diplomate)

Le diplomate russe encadré par des officiels gabonais le 11 juin à Libreville. Crédit photo : ambassade de Russie

Libreville, 30 juin (Gabonactu.com) – L’ambassadeur de la Russie au Gabon, Dmitry Kourakov, a dans un discours à l’occasion de la célébration en terre gabonaise de la journée de la « Russie » ou fête nationale de ce pays, annoncé devant ses collègues diplomates et les autorités gabonaises que son pays a décidé en 2018 d’effectuer son « Grand retour » en Afrique.

Le diplomate russe a clairement indiqué que 2018 a marqué « le début du grand retour de la Russie en Afrique ».

Son pays s’inspire du modèle qui fait recette actuellement pour réussir ce come-back. Organiser un sommet spécial avec l’Afrique. Ainsi, en octobre prochain, il se tiendra le premier sommet « Russie – Afrique ». Cette grande messe « jettera les bases pour le développement ultérieur tous azimuts de la coopération entre la Russie et l’Afrique et servira à la réalisation d’un des plus grands défis diplomatiques de Russie qui est la reprise de liens politiques, économiques, techniques, culturelles avec le continent africain », a averti M. Kourakov.

« Le prochain sommet sera aussi une plateforme légale pour consolider les accords existants, fixer les nouvelles cibles et débattre des moyens pour les accomplir », a indiqué le diplomate.

« Et aujourd’hui je suis très content de constater que le Gabon ainsi que l’Afrique Centrale entière deviennent un pilier important de notre projet africain », s’est-t-il réjouit.

L’on se souvient que les militaires russes brandissent leurs muscles en République centrafricaine, pays dévasté par une longue instabilité politico-militaire. La diplomatie russe est également très active dans cette ancienne colonie de la France.

Au Gabon, la coopération russo-gabonaise « est encore très loin du niveau désiré. Néanmoins nous observons un intérêt mutuel croissant de la développer dans tous les domaines », a confessé M. Kourakov qui parlait en présence du puissant Secrétaire général de la présidence de la République gabonaise, Jean-Yves Teale et 3 membres du gouvernement.

Selon le diplomate russe, les chiffres de l’année passée témoignent de cette progression : en 2018 les échanges commerciaux ont atteint 118 mln de dollars. Les contacts multidimensionnels s’élargissent. Le nombre des gabonais souhaitant faire leurs études en Russie s’étendent d’une année à l’autre. De plus en plus d’entreprises russes s’intéressent aux investissements au Gabon.

« Je ne manquerais pas d’attribuer l’influence décisive pour ce grand essor dans nos relations bilatérales à la rencontre de S.E.M. Ali Bongo Ondimba, Président de la République Gabonaise et son homologue russe Président Vladimir Poutine qui a eu lieu à Moscou en juillet passé », a-t-il déclaré avec beaucoup de fierté.

Depuis la dislocation de l’ex Union des républiques socialistes soviétiques (URSS), la Russie s’était désengagée de l’Afrique laissant orpheline ses anciens bastions comme l’Angola, le Congo Brazzaville, le Bénin et autres pays. Cet abandon coïncidait avec la fin de la guerre froide, une triste période durant laquelle les pays capitalistes accusaient l’URSS de piller les matières premières de l’Afrique en échange d’armes et la formation des cadres « rouges » soupçonnés d’avoir bénéficié d’une formation au rabais.

Héritière de l’ex URSS, la Russie est donc très attendue sur le nouveau modèle de coopération qu’elle veut impulser dans un continent où les chinois, les indiens et les turcs rivalisent sérieusement avec la France et l’Angleterre, anciennes puissances coloniales du continent noir.

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
Mersin EscortWP Theme

live tv

eskişehir escortsefamerveankara escort
escort99.com