PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La polémique enfle sur le bilan et la foule qui a accueilli Ping

La polémique enfle sur le bilan et la foule qui a accueilli Ping

Des militants au QG de Jean Ping durant son discours après son arrivée @ Facebook Jean Ping

Libreville, 26 juillet (Gabonactu.com) – Jean Ping a été escorté de l’aéroport vers son quartier général (QG) par environ 300 personnes, a affirmé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué alors que les responsables de la Coalition de Jean Ping soutiennent que malgré la pression policière Jean Ping a été porté vers son QG par des milliers de personnes.

 

« Accueilli par les leaders de son regroupement politique, et sous escorte de ses partisans estimés à environ 300 personnes, Monsieur Ping s’est rendu à son quartier général sis aux Charbonnages », affirme le communiqué.

 

« Le ministère plaisante. Les images du drone téléguidé par nous montre que nous étions 50 000 personnes », a renchéri Clay Martial Obame, membre du cabinet de la communication de Jean Ping.

 

« On ne s’attendait pas à une telle mobilisation. Le cortège avait du mal à se frayer un passage. Il fallait deux heures pour parcourir le tronçon de l’échangeur du Lycée d’Etat au QG », a ajouté M. Obame.

 

Le bilan diverge également au sujet des blessés. « En dépit des velléités de violence manifestées par les partisans de Jean Ping, les forces de l’ordre ont géré cet événement avec professionnalisme et contrairement aux allégations distillées çà et là, aucune perte en vie humaine n’a été déplorée encore moins des blessés. Seules deux personnes ont été brièvement interpellées puis libérées après indentification », affirme le communiqué du gouvernement.

 

Clay Martial Obame soutient par contre qu’il y a eu 4 blessés graves et 10 blessés légers. La police a effectivement usé des bombes lacrymogènes.

 

Frédéric Massavala Maboumba, leader de la coalition de Jean Ping a été bousculé alors qu’il souhaitait également accéder à l’aérogare, a déploré M. Obame Akué qui n’a pas confirmé s’il y a eu des arrestations ou pas.

 

Dans son discours à son DG, Jean Ping a exhorté ses militants à ne pas baisser la garde. Il a affirmé que la victoire est proche grâce à l’aide de la communauté  internationale.

 

Le pouvoir n’a pas encore commenté ces affirmations. Il a toujours indiqué que l’élection présidentielle est terminée. Place à la résolution des problèmes des gabonais et au développement du Gabon.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/la-polemique-enfle-sur-le-bilan-et-la-foule-qui-a-accueilli-ping">
Twitter