PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La grâce présidentielle à 579 prisonniers ravive les inquiétudes sur le grand banditisme à Libreville

La grâce présidentielle à 579 prisonniers ravive les inquiétudes sur le  grand banditisme à Libreville

Un procès des détenus au tribunal de première instance de Libreville @ Archives Gabonactu.com

 

Libreville, 6 février (Gabonactu.com) – Plusieurs personnes vivant à Libreville, agacées par le grand banditisme sont de plus en plus inquiètes suite à la mise en liberté récente par la grâce   présidentielle  de  579 prisonniers de droits communs qui purgeaient leurs peines à  la prison centrale de Libreville.

 

Dans les taxis, lieux de travail, écoles, et autres endroits populaires, les conversations sur l’opportunité de la mise en liberté de ces détenus vont bon train. La question d’une recrudescence du grand banditisme se pose. Les viols, voles à la tire et autres  braquages sanglants,  aboutissant parfois aux assassinats sont légions. Ce, de jour comme de nuit.

 

« Nous craignons que le banditisme se renforce davantage, depuis plus plusieurs mois, on n’est plus en paix à Libreville ; des voyous braquent partout, les policiers et les gendarment ne font rien pour éradiquer ce phénomène grandissant »,  a déploré un de nombreux habitants du quartier Pk9, visiblement remonté.

 

Au cours de la cérémonie le 2 février courant de mise en liberté  de ces détenus, le gouverneur  de la province de l’Estuaire,  Léonard Diderot Moutsinga Kebila les a invités à faire en profondeur un examen de conscience pour éviter de récidiver. « Il me sied de vous exhorter à procéder à une totale remise en question de votre comportement au sein de la société », a-t-il exhorté.

 

Camille Boussoughou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/la-grace-presidentielle-de-579-prisonniers-ravive-les-inquietudes-sur-le-grand-banditisme-a-libreville">
Twitter