PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La FAO veut impliquer députés et sénateurs gabonais dans l’élimination de la faim

La FAO veut impliquer députés et sénateurs gabonais dans l’élimination de la faim

Lucie Milebou Abusson épouse Mboussou (robe fleurie) et le staff dirigeant de la FAO en Afrique centrale © DR

L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) organisera le 1er octobre prochain à Libreville une journée dédiée à l’élimination de la faim spécialement réservée aux députés et sénateurs, a annoncé le coordonnateur de l’institution onusienne pour l’Afrique centrale, Hélder Muteia.

En prélude à cette journée, M. Hélder Muteia s’est tour à tour rendu au cabinet du président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi et chez la présidente du Sénat, Dr Lucie Milebou Aubusson, ép. Mboussou.


L’élimination de la faim et de la malnutrition sous toutes ses formes dans le monde en général et en Afrique centrale en particulier représente l’objectif numéro 2 des Objectifs de développements durable (ODD), rappelle la FAO.

Au terme de la journée du 1er octobre, la FAO envisage de mettre en place une Alliance parlementaire sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle. L’alliance sera composée des représentants du sénat et de l’assemblée nationale.

La FAO appui le développement de l’Agriculture au Gabon à travers son Cadre de Programmation Pays (CPP) qui couvre la période 2017-2022. Ce programme s’articule autour de trois domaines prioritaires, à savoir le renforcement de la gouvernance institutionnelle et des capacités nationales, la gestion des ressources naturelles et le développement des chaînes de valeur durables dans l’agriculture, l’élevage, la forêt, la pêche et l’aquaculture.

Lisa Mboui  

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter