PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La crise au sein du PDG est une crise nécessaire pour renouveler l’élite (Dr Stephane Iloko)

La crise au sein du PDG est une crise nécessaire pour renouveler l’élite (Dr Stephane Iloko)

Le membre du conseil national du PDG  invite les PDGistes du département de l’Ogoulou à la sérénité, et en continuant à croire à la vision du développement prôné par Ali Bongo Ondimba @ Gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le membre du conseil national  du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Docteur Stéphane Iloko Boussiengui s’est dit satisfait samedi dans une conférence de presse à Libreville, des différentes démissions enregistrées récemment au sein du PDG, lesquelles démissions permettront espère-t-il de renouveler la vielle élite politique de son parti créé par le feu président Omar Bongo depuis 1967.

 

 

 

« Il y’avait des camarades qui ont fait plus de 20 ans et 30 ans, il était question qu’ils s’en aillent », a déclaré le Dr Iloko, indiquant qu’il faut pour les hommes politiques gabonais savoir prendre la retraite afin de renouveler l’élite.

 

 

 

Sans les citer, le médecin homme politique  a indiqué que ces démissionnaires « ont  fait leur temps » et qu’il faut a-t-il ajouté les « accompagner avec beaucoup de respect ».

 

 

 

 

Dix (10) députés dont le président de l’assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama ont démissionné il y’a 10 jours du parti au pouvoir. Ils dénonçaient la « dérive autocratique » du chef du parti, Ali Bongo Ondimba. Trois députés également ont été exclus pour indiscipline notoire.

 

 

 

 

 

Parmi les députés démissionnaires, il y a  Senturel Ngoma Madoungou. Celui-ci était l’élu  du 1er siège du département de l’Ogoulou dont est originaire le docteur Iloko Boussiengui. M. Iloko a ainsi, salué le départ de M. Ngoma Madoungou. Un départ qui selon lui n’entame pas la santé du PDG à Mimongo,  partant dans la province de la Ngounié (sud du pays).

 

 

 

 

 

Le député démissionnaire, Senturel Ngoma Madoungou a laissé un poste vacant au sein du parti. Celui du membre du bureau politique. Un poste confortable qui fait partie d’instances dirigeantes et  décisionnelles du parti démocratique gabonais.  Certaines indiscrétions soupçonnent le Dr Iloko de vouloir lorgner  le poste vacant : « Je ne bouge pas pour être nommé à sa place », S’est-il  défendu indiquant  par ailleurs  que sa principale motivation visait à rassurer les populations du département de l’Ogoulou. Pas de péril en la demeure, le PDG se porte toujours bien, a-t-il affirmé. L’éventuel réaménagement des instances du parti au pouvoir se fera sous peu par le « distingué camarade président » du PDG, Ali Bongo Ondimba.

 

Le Notable

 

 

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/la-crise-au-sein-du-pdg-est-une-crise-necessaire-pour-renouveler-lelite-dr-stephane-iloko">
Twitter