PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La Cour des Comptes révèle un déficit de 147,031 milliards dans l’exécution du budget 2018

La Cour des Comptes révèle un déficit de 147,031 milliards dans l’exécution du budget 2018

les membres de la Cour des comptes et le bureau du Sénat dont sa présidente en première ligne © Gabonactu.com

Le contrôle effectué par la Cour des comptes dans l’exécution de la loi des finances 2018 s’est soldé par un déficit, révèle le rapport de l’exécution budgétaire déposé mercredi au parlement.

Selon le rapport de la juridiction financière, ‘’ le contrôle de l’exécution des lois de finances de l’exercice 2018 s’est soldé par un déficit de 147,031 milliards de francs Cfa, le niveau de réalisation des ressources n’ayant pas permis de financer l’intégralité des charges.’’


En plus de ce constat, ce contrôle a mis en lumière plusieurs points d’ombres. Il s’agit entre autres du caractère irréalisable des prévisions des ressources et des charges, de l’évaluation partielle des dépenses fiscales par la direction générale des Impôts (DGI), l’importance du poids de la dette, le faible recouvrement des recettes, l’absence des décrets autorisant les modifications des crédits opérés en cours d’exercice.

La Cour des comptes note aussi les soldes débiteurs persistants de plusieurs collectivités locales, le non versement de la part patronale de l’État employeur au titre des pensions de retraite, la non exécution des crédits du Compte d’affectation spéciale, les difficultés à évaluer la performance des programmes du fait de la non production des PAP et des RAP, la non tenue de toutes les comptabilités prévues par la Loi organique relative aux lois de finances et à l’exécution.

Par ailleurs, le président de la Cour des comptes, Gilbert Ngoulakia a indiqué que la juridiction financière n’a pas pu effectuer certaines analyses relatives au contrôle de l’exécution de la loi de finances de l’exercice 2018, du fait du non-respect des délais de production des documents légaux essentiels. Un manquement considérable qui prive le Parlement d’informations relatives à l’atteinte des objectifs fixés dans les projets annuels de performance (PAP).

Lisa Mboui

Suivez nous et Aimez nos pages

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email