PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

La coupure du 1er janvier 2018 a été un acte malveillant

La coupure du 1er janvier 2018 a été un acte malveillant

Antoine Boo durant la conférence de presse mercredi 10 janvier 2018 @ Gabonactu.com

Libreville, 10 janvier (Gabonactu.com) – La gigantesque coupure d’électricité qui a plongé Libreville dans le noir dans la nuit de la Saint Sylvestre est « un acte de malveillance », a affirmé mercredi le Directeur général de la SEEG, Antoine Boo dans une conférence de presse au siège de la compagnie à Libreville.

 

La coupure était due à un disfonctionnement sur la ligne haute tension entre Libreville et Ntoum à environ 7 kilomètres d’Okolassi.

 

Les équipes de surveillance réseau n’ont cependant trouvé aucun indice pouvant établir les raisons exactes de cet incident qui a paralysé 28 départs d’électricité sur 54 au total pour la région de Libreville et ses environs.

 

M. Boo a affirmé que ce type d’incident est quasiment rare sur le réseau au Gabon. « C’est une première », a affirmé un autre responsable de la SEEG qui a laissé croire que cette panne aurait pu être provoquée « probablement » par un spécialiste ou un non initié.

 

La SEEG a décidé de porter plainte contre X.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/la-coupure-du-1er-janvier-2018-a-ete-un-acte-malveillant">
Twitter