PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE

KO général mardi dans tous les bureaux de La Poste à Libreville

KO général mardi dans tous les bureaux de La Poste à Libreville
image_pdfimage_print

Photo @ DR

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les 19 000 fonctionnaires clients de la Poste ont connu mardi une situation chaotique alors qu’ils voulaient simplement percevoir leur salaire de fin du mois.

 

Très tôt le matin, des files d’attente se sont formées devant les grilles fermées de la Poste au centre ville. A l’heure d’ouverture des guichets, aucun agent ne s’est pointé. Des policiers tentaient de sécuriser les lieux. Pas si étonnant car c’est devenue une habitude chaque fin du mois pour les clients de cette banque autrefois très sûre.

 

Le feu au poudre a été mis par les employés de la Poste eux-mêmes. Certains sont passés devant les rangs pour demander à leurs clients de rentrer chez eux car les salariés de leur banque étaient en grève.

 

Les salariés de la Poste ont à l’unanimité décidé de ne pas travailler pour protester contre un communiqué du groupe diffusé lundi soir sur les antennes de la télévision nationale.

 

Selon ce communiqué, la direction a payé avec retard les salaires du mois de septembre et a pris toutes les dispositions pour payer à temps ceux du mois d’octobre.

 

Les employés de la Poste ont reçu cette information comme une insulte car ils n’ont jamais perçu le salaire de septembre.

 

Une bonne fourchette de salariés est allée assiéger le cabinet du ministre de tutelle Alain Claude Bilie By Nze qui y tenait une réunion avec son collègue de l’Économie, Régis Immongault. La réunion portait sur les stratégies pour « redresser rapidement et durablement La Poste SA et sa filiale PostBank », selon le ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la Poste, Alain Claude Bilie By Nze.

 

Des témoins ont affirmé que les deux ministres ont été exfiltré par des gendarmes. L’argent précédemment acheminé dans les guichets de la Poste a été aussi évacué par fourgonnette vers une destination  inconnue.

 

Vers 14 heures, la décision a été prise. Les salaires des 19 000 fonctionnaires seront payés ce mois par Ecobank. Les clients encore présents ont été invités à se rendre vers l’agence d’Ecobank  Oloumi.

 

« C’est triste », s’est désolé un enseignant qui a passé sa matinée debout parfois sous la flotte, espérant qu’il devait rentrer à la maison son salaire dans la poche.

Antoine Relaxe

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *