PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Justin Ndoundangoye n’est pas au cachot

Justin Ndoundangoye n’est pas au cachot

Justin Ndoundangoye, député de Franceville n’est pas en prison ©  D.R

Débarqué d’un avion en partance pour Pointe Noire au Congo puis interpellé, l’ex-ministre Justin Ndoundangoye, a été relâché après s’être vu remettre une convocation par des gendarmes de la Direction générale des recherches (DGR) à sa recherche depuis plusieurs jours, a appris Gabonactu.com de source très bien informée.

« Okoulou la solution », comme aiment l’appeler ses fans, a été sauvé par son immunité parlementaire. Justin Ndoundangoye est député du 2ème arrondissement de Franceville (Sud-est). Il a revêtu l’écharpe de parlementaire juste après avoir été limogé du gouvernement le 7 novembre dernier.


Les enquêteurs de la DGR le recherchait depuis plusieurs jours. Selon la source de Gabonactu.com, sa localisation exacte était difficile à établir.

« Il fait l’objet d’une convocation par le juge d’instruction à titre de simple renseignements en vertu des articles 108 et 109 du code de procédure pénale », a confié notre source s’exprimant sous le couvert de l’anonymat.

« La convocation a été remise aux gendarmes et les pauvres n’ont pas pu la lui remettre parce qu’ils ne le retrouvaient pas », poursuit la source.

Comme par enchantement, la présence d’Okoulou la solution à l’aéroport de Port-Gentil a été signalé à la dernière minute par un informateur. Le petit avion à hélices qui devait l’amener à Pointe Noire au Congo Brazzaville a été stoppé alors qu’il se trouvait déjà en bout de piste prêt pour le décollage. Le pilote a été contraint de couper les moteurs. Des agents sont montés à bord et sont descendus avec l’ex ministre.

L’aéronef a poursuit son vol sans son passage. En soirée l’honorable Ndoundangoye a regagné Libreville en homme libre. Les agents lui ont remis la convocation du juge.

Justin Ndoundangoye aurait refusé de signer sur l’accusé de réception de la convocation après l’avoir réceptionné. « Il est bel et bien libre », a ajouté une source proche du député.

Secrétaire général de l’AJEV, Justin Ndoundangoye est un très proche de Brice Laccruche Alihanga. Il a été l’un des ministres choyés des différents gouvernements formés durant la convalescence du président Ali Bongo Ondimba. Gabonactu.com ne connait pas exactement ce qui lui est reproché. L’on pense qu’il est inquiété dans le cadre de l’opération mains propres en cours dans le pays. Baptisée Scorpion, l’opération, a permis d’arrêter plusieurs ex ministres et hauts cadres de l’administration publique soupçonnés de détournement des fonds et de blanchiment des capitaux.

Carl Nsitou

Suivez nous et Liker notre site
error

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn