PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Jumelage des élections législatives et locales : Jean Eyeghé Ndong enfermé dans un piège ?

Jumelage des élections législatives et locales : Jean Eyeghé Ndong enfermé dans un piège ?

Le Sénateur Jean Eyeghé Ndong devra faire preuve de pragmatisme pour la suite de sa carrière politique @ Archives Gabonactu.com

Libreville, 8 août (Gabonactu.com) – L’opposant Jean Eyeghé Ndong, actuel président du groupe parlementaire des Forces du changement  au Sénat est l’un des fervents partisans du boycott des législatives 2018. Avec le couplage de deux élections (Législatives et locales), l’ancien premier ministre d’Omar Bongo se trouve désormais confronté à un dilemme. Lui qui voulait  tenter pour une seconde  fois  sa chance de briguer le poste tant convoité d’édile de Libreville.

L’organisation couplée,  le 6 octobre prochain des élections législatives et locales, n’arrange pas les affaires de Jean Eyeghé Ndong, doénavant tourmenté par une incertitude dans sa carrière politique. Raviser sa position serait synonyme de perdre sa crédibilité déjà entamée. Il est reproché à « Nza fé » de faire dans le nombrilisme.

Au sortir  des locales 2013,  sa liste présentée en indépendant a remporté la majorité des conseillers au 2ème arrondissement de Libreville.  Mais à l’heure de la récompense, il a fait élire, contre l’avis de ses partisans, son fils Alexis Bengone maire  de cette circonscription. Lui-même s’était arrogé le poste de sénateur après avoir tenté en vain de briguer la  tête du conseil municipal de Libreville.

L’alliance naturelle qui existe entre le Centre des libéraux réformateurs (CLR) et le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis un demi-siècle) avait douché les espoirs de Jean Eyeghé Ndong.

Le dilemme est grand pour  le natif de « N’kembo ». Continuer sa campagne de boycott des législatives ressemblerait à un suicide politique car il lui faudra attendre 5 ans pour postuler de nouveau.

Comme certains leaders de la Coalition pour la nouvelle république (CNR), l’ancien député du 2ème arrondissement de Libreville s’oppose à l’organisation des législatives au motif que ce scrutin légitimerait le supposé « pouvoir usurpé » d’Ali Bongo.

Le message ne semble plus passer au sein de ce groupement des leaders et partis politique, lequel a presque implosé. L’Union nationale (UN), le Rassemblement héritage et modernité (RHM), Les Démocrates, l’Union et solidarité (US) et  bien d’autres formations politiques de l’opposition sont favorables  à ces scrutins.

Sydney IVEMBI

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/jumelage-elections-legislatives-locales-jean-eyeghe-ndong-enferme-piege">
Twitter