PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Julien Nkoghe Bekalé : une déclaration de politique générale de trop ?

Julien Nkoghe Bekalé : une déclaration de politique générale de trop ?

Le premier ministre Julien Nkoghé Bekalé © Com JCM

Approuvée lors du conseil des ministres du 23 janvier dernier, la Déclaration de politique générale du premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé aura lieu moins d’un an après que le chef du gouvernement ait exécuté cet exercice devant les élus du peuple.

Ce vendredi 27 décembre, le premier ministre, julien Nkoghe Bekalé sera face aux députés de la 13e législature pour présenter la feuille de route de son gouvernement. Approuvé lors du dernier conseil des ministres, cet exercice du chef du gouvernement se tient alors que le scandale sur le détournement de deniers publics par des hauts fonctionnaires d’Etat bat son plein.


Dans la foulée de ce scandale financier dans lequel plusieurs anciens ministres sont impliqués, Julien Nkoghe Bekalé a été reconduit à la tête d’un gouvernement ‘’largement revu’’. Une nouvelle équipe gouvernementale qui s’est aussitôt pliée au devoir de prestation de serment devant le président de la République, Ali bongo Ondimba.

Le patron de l’administration est arrivé à la tête de la primature, le 12 janvier dernier alors que le président de la République poursuivait sa convalescence au Maroc. Conformément à la constitution, il avait alors présenté sa feuille de route à la représentation nationale le 26 février.

En l’espace d’un an, le premier ministre Julien Nkoghe Bekalé sera à nouveau face aux députés pour une déclaration de politique générale. En cohérence avec le Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) et le Plan de relance économique (PRE), le premier ministre avait orienté sa mission sur la relance de l’économie et des actions visant à améliorer le quotidien des populations, notamment l’accès à l’eau et à l’électricité pour tous, l’habitat décent pour tous, l’allègement du panier  de la ménagère, la réhabilitation des tronçons routiers, entre autres.

Plus de 80% de ces chantiers n’ont pas trouvé un début de solution. Le natif de Ntoum aura donc du mal à convaincre les députés, même si l’Assemblée Nationale reste majoritairement dominée par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), 100 députés sur 143. Les députés de la majorité renouvèleront assurément leur confiance à Julien Nkoghé Bekalé sans franchir le rubican en votant contre.

Lisa Mboui

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

escort mersin konya escort mersin bayan escort mersin escort canlı tv izle erotik film izle