PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Journée de l’enfant africain: les détenus mineurs de la prison centrale de Libreville veulent des meilleures conditions d’incarcération

Journée de l’enfant africain: les détenus mineurs de la prison centrale de Libreville veulent des meilleures conditions d’incarcération

Des détenus mineurs présents lors de la cérémonie le 30 juillet à l’esplanade de la prison centrale de Libreville @ Gabonactu.com

 

Libreville, 30 juillet  (Gabonactu. com)- Au cours de la célébration de la journée de l’Enfant Africaine, commémoré en différé ce lundi à la prison centrale de Libreville sous le thème: « le droit à l’épanouissement en milieu carcéral », les détenus mineurs de la prison centrale de Libreville ont profité de la présence du premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet pour appeler le gouvernement à résoudre leurs conditions d’incarcération difficiles.

« Monsieur le premier ministre chef du gouvernement, monsieur le ministre en charge de la justice garde des sceaux (…), au nom des détenus mineurs qui séjournent en ce moment au sein de la prison centrale de Libreville, nous vous remercions de nous compter parmi vous et nous sommes très heureux de vous savoir ici afin d’attirer votre attention sur deux points : D’abord, sur la situation carcérale, car certains parmi nous sont ici depuis plusieurs années sans être jugés.  Ensuite,  nous souhaitons le renforcement de notre pris en charge dans le cadre de l’amélioration de nos conditions de détention », a souhaité  lors de la cérémonie, Junior, porte-parole des détenus mineurs.

Le premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet accompagné du ministre de la justice visitant les stands d’expositions/ le savoir faire des prisonniers à l’honneur @ Gabonactu.com

La consécration de la journée du 16 juin commémorée depuis 1976 pour rendre hommage à l’enfant africain doit être vue dans le contexte de l’adoption par les Nations-Unies de la convention relative aux droits de l’enfant du 20 novembre 1989. Une convention pour la dignité des détenus mineurs africains. Objectif vers lequel le gouvernement se dit favorable.

« Le gouvernement de la république, sous la très haute inspiration de monsieur le Président de la République, son excellence Ali Bongo Ondimba, réaffirme sa détermination à garantir un environnement protecteur des droits de l’enfant en adéquation avec ses us et coutumes ainsi que ses engagements internationaux en matière de droits de l’enfant », a précisé lors de son laïus circonstanciel, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, ministre d’Etat en charge de la Justice et des Droits humains, Garde des Sceaux.

L’appel aux meilleures conditions de détention des mineurs reste une préoccupation majeure des organisations internationales qui se félicitent des efforts du Gabon en la matière.

Pour Stephan Grieb, représentant  de l’UNICEF au Gabon, « Nous nous réjouissons des efforts considérables du gouvernement pour la mise en place d’une justice juvénile conforme aux droits des enfants ».

 

Eudes Rinaldy Leboukou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/journee-de-lenfant-africain-detenus-mineurs-de-prison-centrale-de-libreville-veulent-meilleures-conditions-dincarceration">
Twitter