PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Jean Remy Yama est sorti libre de la police judiciaire et prépare sa riposte

Jean Remy Yama est sorti libre de la police judiciaire et prépare sa riposte

Jean Remy Yama quittant les locaux de la PJ © DR

Libreville, 1 avril (Gabonactu.com) – Le syndicaliste Jean Remy Yama est sorti libre de la Police judiciaire (PJ) où il s’est rendu pour la seconde fois à une séance de confrontation avec son collègue qui lui a porté plainte pour « escroquerie et abus de confiance ».

« Mon objectif était de démontrer qu’il n’y a jamais eu escroquerie et abus de confiance », a déclaré Jean Rémy Yama joint au téléphone par Gabonactu.com.

Au cœur du contentieux entre le syndicaliste et son collègue du département de physique à l’Université des sciences et techniques de Masuku (USTM), une affaire de cotisation pour la construction des logements des enseignants de l’Université sur un lopin de terre gracieusement mis à leur disposition par l’ancien président gabonais Omar Bongo Ondimba.

Pour construire les 350 maisons du collège des enseignants bénéficiaires, ces derniers ont créé une Société civile immobilière (SCI) dénommée Serpentin. La société a déjà construit 29 maisons clefs en main.

Le comble c’est que l’Etat qui a promis les exonérations douanières pour l’exécution du projet a cessé sa participation.

La SCI a adapté sa stratégie à la nouvelle donne. Ce que n’a pas apprécié l’enseignant qui poursuit Jean Remy Yama en sa qualité de dirigeant N°1 de la SCI.

L’enseignant dont le nom n’est pas encore connu, avait déjà versé 40 millions de FCFA pour une maison grand standing R+1. Selon une étude réalisée par un cabinet, les travaux réalisés pour le chantier s’élèvent à 38 millions de FCFA, 31 millions de FCFA, selon une étude de Serpentin.

« C’est normal qu’il réclame son argent, mais pas à M. Yama puisque son argent a été versé à la SCI », s’est défendu le syndicaliste.

La PJ a décidé de transférer le dossier entre mercredi et vendredi au tribunal pénal. Jean Rémy Yama a aussi pour sa part décidé de porter plainte contre son collègue pour diffamation.

Dans l’opinion, ces ennuis judiciaires de Jean Remy Yama sont mis sur le compte du harcèlement syndical pour faire taire ou peur à cette figure de proue du syndicalisme au Gabon.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/jean-remy-yama-sorti-libre-de-police-judiciaire-prepare-riposte">
Twitter