PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Jean Ping ne s’arrête plus

Jean Ping ne s’arrête plus

Reportage photos @ Facebook Jean Ping

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Démarrée il y a plusieurs mois, la précampagne de l’opposant Jean Ping, sérieux candidat à l’élection présidentielle de 2016 ne s’arrête pas. Au contraire !
L’ex chef de la diplomatie gabonaise veut certainement battre le record. Etre l’unique candidat au fauteuil présidentiel à avoir fait le tour du Gabon et à vivre de plus près les réalités des gabonais du Gabon très profond.

Selon son entourage qui l’accompagne dans cette odyssée, il est question d’avoir la véritable carte postale du Gabon et de mettre un vrai visage sur tous les gabonais. Les nantis et les moins nantis. Les pauvres et les oubliés de la belle aventure pétrolière du Gabon.

Dans un bas quartier de Libreville
Dans un bas quartier de Libreville

Le projet de société de l’ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA) sera, selon ses proches, la synthèse de ce qu’il voit, entend et veut faire pour sortir ces gabonais de l’oubli et les projeter dans le modernisme.

Les paysans dans leur environnement
Les paysans dans leur environnement

Ping traverse les villages, emprunte les chemins tortueux, les ponts délabrés, les monts et vallées. Ils serrent les mains des gabonais qui ne l’ont aperçu qu’à la télévision du temps où il comptait parmi les membres de l’establishment sous Omar Bongo Ondimba. Il discute et passe la nuit au milieu du petit peuple.

Son discours ne change pas. Critique acerbe du pouvoir en place. Et promesse d’un avenir plus radieux grâce à l’alternance qu’il espère dès 2016.

Le scrutin n’est plus trop loin. Dans quasiment huit mois. Si le mois d’août est maintenu comme en 2009.
Deux cas de figure pourraient marquer la fin de la course folle de Jean Ping vers le pouvoir.

Ces mamans ont offert à Ping leur légendaire hospitalité
Ces mamans ont offert à Ping leur légendaire hospitalité

A l’issue du scrutin, il devient le prochain Macky Sall du Gabon. Macky Sall, l’actuel président sénégalais a en effet déjoué tous les calculs en se lançant dans une course à la rencontre des sénégalais de l’intérieur du pays alors que tous les vieux roublards de la politique sénégalaise campaient à Dakar où ils criaient nuit et jour tout le mal qu’ils pensaient du président sortant, Abdoulaye Wade. Bien que solidaire de la stratégie « tout sauf Wade », Macky Sall poursuivait son travail de fourmi au point de devenir brusquement le favori inattendu de tout le peuple sénégalais. Au final, sa stratégie a payé cash et il est devenu le président de la République après Abdoulaye Wade qui a joué son va-tout.

Ping a tombé son beau costume de diplomate pour cette opération séduction
Ping a tombé son beau costume de diplomate pour cette opération séduction

Le dernier cas de figure est le revers de la médaille. L’élection présidentielle étant une course de fond, Ping court le risque de s’essouffler pour s’être lancé trop tôt.

Quelque soit l’issue du scrutin, Jean Ping restera l’une des principales figures du Gabon post 2016.

Daniel Etienne

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/jean-ping-ne-sarrete-plus">
Twitter