PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Jean Ping en passe de former un gouvernement parallèle

Jean Ping en passe de former un gouvernement parallèle

Jean Ping n’accepte pas toujours sa défaite face à Ali  Bongo @DR

 

 

Libreville, 30 août (Gabonactu.com) – L’opposant Jean Ping, candidat malheureux  à l’élection présidentielle du 27 août 2016, est en passe de former un gouvernement parallèle pour défier le régime d’Ali  Bongo, révèle l’hebdomadaire  « La Lettre du Continent » dans sa livraison du 30 août courant.

 

 

« Il pourrait former son propre gouvernement parallèle suivant l’exemple d’Alassane  Ouattara face à Laurent Gbagbo lors de la présidentielle de 2010 en Côte d’Ivoire », écrit le journal confidentiel dans un long article consacré au Gabon. L’article intitulé : « Gabon,  troisième tour  social pour Ali’16 » met en toile de fond le bras de fer toujours tendu entre les deux challengers du scrutin présidentiel de 2016.

 

 

L’ancien président de la Commission de l’Union africaine, s’estime comme le véritable vainqueur de la dernière présidentielle.  Dans un discours solennel,  le 18 août courant, il a appelé ses partisans au soulèvement populaire pour prendre de force le pouvoir « confisqué par Ali  Bongo ».

 

 

L’appel ne semble pas avoir été entendu.  Le 25 août dernier, l’ultime date indiquée pour la prise du pouvoir par une insurrection, à travers une longue marche pacifique vers le palais présidentiel à Libreville,  n’a mobilisé grand monde. Quelques dizaines des jeunes leaders opposants et activistes ayant convergé  vers le QG du leader de l’opposition pour entamer la marche, ont facilement été contenus par des policiers et gendarmes.  La même configuration s’est traduite  à l’intérieur du pays.

 

Selon la Lettre du Continent, Jean Ping « mise en réalité secrètement  sur une dégradation irréversible du climat social pour s’imposer ».

 

Sydney IVEMBI

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

1 Commentaire

  1. Dominik

    Les cas ADO et Ping sont différents. Ado avait été reconnu officiellement par la Communauté internationale malgré que Gbagbo ait prête serment. Ping peut faire tout ce qu’il’veut, il ne sera pas reconnu que par sa diaspora et Kelles soutiens comme Bourgi, Mélenchon et autres. Macron a trop à faire avec les français qui lui mènent la vie dure ces temps ci. Il ne se voit pas en train de déstabiliser un pays

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/jean-ping-en-passe-de-former-un-gouvernement-parallele">
Twitter