PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Jean Ping dans la tourmente

Jean Ping dans la tourmente

L’opposant Jean Ping @ DR

 

 

 

Libreville, 15 février (Gabonactu.com) – Vraisemblablement l’opposant Jean Ping se trouve dans une impasse  au regard de son avenir politique qui s’assombrit au fil de jours, sa détermination de s’emparer du pouvoir par des moyens insurrectionnels semble s’effriter. Pis, ses principaux soutiens sautent progressivement du bateau ivre.   

 

 

L’horizon politique de Jean Ping, leader de l’opposition gabonaise est sombre. Son appel à récupérer son prétendu pouvoir « confisqué par Ali Bongo » n’a pas été entendu. Ses partisans sont restés silencieux et tétanisés. L’ultimatum indiqué du mois de janvier est passée sans la moindre action forte des forces du changement. Cette Coalition pour la nouvelle république (CNR), soutien indéfectible du candidat malheureux à la présidentielle du 27 août 2016 estime que Jean Ping est le véritable vainqueur l’élection.

 

 

Mais les doutes commencent à gagner certains leaders de la CNR. Ils ne croient plus sur un possible miracle de Jean Ping d’accéder au pouvoir. Guy Nzouba Ndama était le premier à annoncer les couleurs en mettant sa clairvoyance politique en évidence. Avec son parti les Démocrates, il prendra part aux législatives prochaines. Le but visé, dit-on, contraindre Ali Bongo à la cohabitation. Une équation fort possible, l’opposition semble avoir encore le vent en poupe.

 

 

Toutefois, la crédibilité entamée  de certains leaders composant la CNR pourrait constituer un handicap majeur durant ce scrutin de députés. Tous ou presque ont été élus députés et occupé des hautes fonctions. Leurs bilans sont souvent décriés. Ils sont comptables à part entière de la gestion « chaotique » du pays.

 

 

Face à cette impasse politique, Zacharie Myboto est tout aussi désorienté. Il n’indique pas à son parti, l’Union nationale (UN)  une direction à suivre. La lassitude gagne ses troupes. Le parti participera-t-il aux prochaines législatives ? La question divise. Pour de nombreux militants, pratiqué  la politique de la chaise vide serait une erreur politique grave. Le parti qui vient de fêter son 8ème anniversaire veut s’ériger en locomotive de l’opposition gabonaise. L’UN veut  donc exister au parlement pour se faire une santé politique.

 

 

L’ambition est partagée par le gros de l’opposition. Une opposition qui s’approprie peu à peu  la maturité politique. Elle ne veut plus tomber dans la « bêtise » de 2011, relative au boycott. Reste à savoir si le leader de l’opposition Jean Ping va appeler ses partisans à participer aux prochaines législatives.

 

 

 

Sydney IVEMBI

 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/jean-ping-dans-la-tourmente">
Twitter