PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Je puis vous assurer les yeux dans les yeux que je ne connais pas Monsieur Bourgi (Bilie By Nze)

Je puis vous assurer les yeux dans les yeux que je ne connais pas Monsieur Bourgi (Bilie By Nze)

Alain Claude Bilie By Nze @ DR

Libreville, 29 novembre (Gabonactu.com) – Le ministre gabonais de la Communication, porte parole du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze a démenti mardi dans une conférence de presse à Libreville entretenir des relations souterraines avec l’avocat franco-libanais Robert Bourgi boudé par le palais du bord de mer à Libreville.

 

« Je puis vous assurer les yeux dans les yeux que je ne connais pas Monsieur Bourgi », a clamé M. Bilie By Nze. «  Je ne l’ai jamais rencontré, je n’ai jamais été en contact avec ce monsieur », a-t-il ajouté. « Jamais ! ni contact physique, ni contact épistolaire », a-t-il martelé.

 

« Ce que j’ai lu dans ce journal c’est un faux grossier. Je n’ai jamais signé un courrier par mes initiales et je ne connais pas monsieur Bourgi », a-t-il calmé à nouveau.

 

« Il y aura aussi des poursuites judiciaires », a dit celui qui a également promis de poursuivre devant les tribunaux un journal qui l’accusé d’avoir détourné une partie de la subvention à la presse en 2016.

« Il est évident qu’on cherche aujourd’hui à jeter un discrédit contre ma personne. Je ne sais pas pourquoi », s’est-il interrogé.

Robert Bourgi traverse une longue période de grand froids avec le palais de Libreville @ DR

« On cherche à discréditer un certain nombre d’acteurs politiques qui ont accompagné le chef de l’Etat et qui accompagnent encore le chef de l’Etat aujourd’hui », a-t-il regretté affirmant que le document supposé établir ce lien avec l’avocat d’affaires franco-libanais a été étudié par les services gabonais qui ont conclu qu’il était faux.

 

Alain Claude Bilie By Nze s’interroge comment le document est sorti du palais présidentiel pour atterrir dans certaines rédactions.

 

Ancien privilégié du palais présidentiel sous Omar Bongo Ondimba, Robert Bourgi a été écarté des salons de ce palais et de tous ses privilèges. L’avocat parisien ne dissimule pas sa colère contre le pouvoir de Libreville devenu sa bête noire.

 

Il m’a écarté et a commencé pour moi une descente vers le purgatoire, a déclaré Robert Bourgi lui-même dans un documentaire de France 2 consacré à un portrait peu reluisant du président gabonais Ali Bongo Ondimba.

Camille Boussougou 

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/je-puis-vous-assurer-les-yeux-dans-les-yeux-que-je-ne-connais-pas-monsieur-bourgi-bilie-by-nze">
Twitter