PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Investissements en Afrique : la BAD et plusieurs institutions financières lancent une plateforme de co-garantie

Investissements en Afrique : la BAD et plusieurs institutions financières lancent une plateforme de co-garantie

Le président de la BAD et ses partenaires sur la co-garantie des investissements en Afrique @ Gabonactu.com

Johannesburg, 8 novembre (Gabonactu.com) – La Banque africaine de développement (BAD), la Société islamique d’assurance de l’investissement et du crédit à l’exportation (ICIEC), l’Agence africaine d’assurance des assurances (ATI) et GuarantCo ont signé mercredi à Johannesburg un mémorandum d’entente sur la mise en place de la toute première plate-forme de Co-Guarantee (CGP) des investissements en Afrique.

 

La plateforme devient un instrument novateur et collectif de réduction des risques, afin de remédier au risque élevé constaté sur l’ensemble du continent. Il devient aussi une solution au manque de capacité des prêteurs traditionnels à fournir des produits d’atténuation des risques pour les projets.

 

Cette initiative, la première du genre a été signée le premier jour du premier forum de la BAD sur les investissements en Afrique, à Johannesburg.

 

La plate-forme vise à augmenter le volume de solutions d’assurance et de garantie disponibles pour les promoteurs de projets et leurs banquiers. L’objectif est de mobiliser des investissements plus importants qui n’auraient autrement pas lieu dans la région en l’absence de produits abordables d’atténuation des risques. La plate-forme devrait renforcer la pertinence des instruments des institutions respectives dans la région en mettant en œuvre des opérations communes d’atténuation des risques.

«De nombreux fournisseurs de garanties peuvent proposer divers types d’instruments de rehaussement du crédit et d’atténuation des risques en Afrique. -existant ou sur une base ad hoc. D’où la nécessité d’une collaboration plus formelle entre les fournisseurs de garantie afin de maximiser l’utilisation de leurs produits en Afrique », a déclaré le président du groupe de la BAD, Akinwunmi Adesina, avant d’apposer sa signature sur le document.

 

Les quatre partenaires qui ont lancé cet instrument sont des institutions financières possédant une solide expérience sur le continent. Ils sont désireux de coopérer et de créer des synergies avec d’autres institutions de développement et commerciales de manière efficace et adaptée au marché. La plate-forme est ouverte à d’autres acteurs, y compris les institutions de développement officielles et le secteur privé.

 

Cette initiative aura une portée mondiale. Elle visera à rassembler des fournisseurs d’atténuation des risques et d’amélioration du crédit à travers le monde afin de multiplier les projets en Afrique – à des conditions plus abordables pour les investisseurs et les prêteurs africains et étrangers.

Dr. Bandar MH Hajjar, président du groupe de la Banque de développement islamique et président du conseil d’administration de la Société islamique d’assurance du crédit à l’investissement et à l’exportation (ICIEC), a noté que l’ICEC, en tant qu’institution multilatérale, avait une forte empreinte en Afrique avec 23 pays membres du continent et a activement mobilisé les capacités d’assurance et de réassurance du marché international pour l’Afrique au cours des 25 dernières années.

 

ICIEC entend faire appel à ses services, à son expertise et à son réseau pour coopérer avec les participants de la plate-forme de co-garantie, afin de structurer collectivement des solutions innovantes d’atténuation des risques qui contribueront à faciliter et à mobiliser la capacité de financement pour des projets à moyen et long terme en Afrique.

 

«Nous nous félicitons de cette initiative qui avait été proposée pour la première fois par la Banque africaine de développement lors de la deuxième réunion de l’Union à Abidjan en 2017. Nous pensons qu’aucune institution ne peut à elle seule fournir l’atténuation des risques nécessaires pour catalyser les énormes besoins en infrastructures de l’Afrique », a déclaré de son côté George Otieno, directeur général de l’Agence africaine d’assurance des entreprises (ATI).

Philippe Valahu, PDG du groupe de développement des infrastructures privées, a ajouté : « GuarantCo est ravi de participer à la plate-forme de co-garantie, en particulier parce qu’elle s’appuie sur notre vaste expérience dans la fourniture de solutions de garantie et d’amélioration du crédit en Afrique. Cette initiative nous permet de collaborer avec des institutions partageant une vision similaire à la nôtre. Nous espérons que la capacité commune créée par cette initiative permettra un partage plus efficace des informations, une meilleure vue d’ensemble des risques sur l’ensemble du continent et la mobilisation d’une plus grande capacité de garantie ».

« Aucun investisseur ne pourra plus être réticent de venir en Afrique sous le prétexte que le risque est élevé. Nous garantissons ce risque car le risque est permanent partout et nous devons savoir gérer le risque au quotidien », a conclu le président du groupe de la BAD.

Yves Laurent GOMA

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/investissements-afrique-bad-plusieurs-institutions-financieres-lancent-plateforme-de-co-garantie">
Twitter