PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE
PUBLICITES A LA UNE

Inhumation d’AMO avec le drapeau national : le gouvernement en colère

Inhumation d’AMO avec le drapeau national : le gouvernement en colère
image_pdfimage_print

 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le ministère de la défense nationale, dans un communiqué signé mercredi de son ministre, Ernest Mpouho Epigat, s’insurge contre l’inhumation de l’opposant André Mba Obame avec son cercueil enveloppé du drapeau national.

 

« Notre compatriote André Mba Obame, ancien ministre de la République, ancien député à l’assemblée nationale, Secrétaire exécutif de l’Union nationale (UN opposition) a été inhumé dans son village natale à Medouneu, le cercueil couvert du drapeau national », indique le communiqué.

 

Le ministre rappelle que, quel soit son statut, aucun citoyen ne saurait être en terre avec le drapeau national.

 

Les deux premiers chefs D’Etat qu’à connu le Gabon, Léon Mba et Omar Bongo Ondimba, mort en fonction de président de la République ne sont jamais été inhumé avec le drapeau national.

 

Etant protecteur des attributs de la République, le ministre de la défense nationale condamne avec fermeté le non-respect par des compatriotes du premier symbole de notre souveraineté nationale.

« Le gouvernement rappelle qu’il avait institué chaque le 9  août de l’année, la journée nationale du drapeau pour inviter chaque citoyen à s’approprier et à magnifier ce symbole de la République », rappelle le texte.

 

La disparition de cet opposant a failli entraîner le Gabon dans un cycle de violence. Dès l’annonce de son décès, des personnes présumées être des militants de l’Union nationale se sont attaquées à des biens privés et ont incendié l’ambassade du Bénin à Libreville.

 

Le transfert de la dépouille de Libreville vers Oyem a échoué à deux reprises. Cela n’a été possible que le 3ème jour. Les partisans de l’opposant souhaitaient accompagner la dépouille au pied de l’avion, ce que refusaient les services de sécurité. Des rumeurs de tout genre ont compliqué ce transfert.

 

Christian Balade

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

14 Commentaires

  1. Big mebaley

    Le Gabon a besoin de partage tolérance et paix la vraie pas d’une politique de faux espoir prion que sa samelior

    Reply
  2. le Gordon

    Commentaire …Stupide sont ceux qui ont penses que mettre en terre ce dernier avec le drapeau de la republique serait une facon de l’honnorer au contraire ils oublient facilement de quelle facon il est mort après avoir attrocement souffert, la definition des trois couleurs apparaissant sur notre drapeau est de loin d’etre similaire a la pensee qu’ils ont eu en envelopent la depouille de ce dernier avec le drapeau de la republique,ils n’ont fait que l’attacher a nouveau même après avoir souffert de son vivant il est condamne a souffrir dans le territoire des ombres.

    Reply
  3. Danny

    De quel gouvernement, parle-t-on? Des ministres violeurs des textes de la République? Vous êtes hommes, allez enlever le drapeau couvrant la bière d’AMO….

    Reply
  4. Bouanga

    AMO étais certe un grand citoyen de la république, il l’a servit jusqu’à la fin mais cela ne lui donne droit ou le privilège d’être inhumé avec le drapeau de la république qui étais cher à son coeur. Car même les soldats morts aux chants d’honneur pour la république non pas cet marque de gratitude ou même les chefs d’Etats n’ont jjamais eu ça. Même un pays comme les États Unis d’Amérique c’est à la fin de la cérémonie que la famille reçoit le drapeau en signe de respect et au service rendu à la République.

    Reply
  5. Nguema Ndong Randy

    Je doit avoue qu’enterre un citoyen avec le drapeau de la republique es une…frere pourquoi parlé par ce que nous avons la bouche pour le fere AMO etait un valereu citoyen et sa mort ne change rien a ce qu’il etait parlé qui veux il es le premier et le restera avoir ete desendu sous terre avec ses couleurs que faire d’autre pour reconnaitre un être superieur meme apres sa mort .amouzé miabodo?

    Reply
  6. Cevance mouss

    Merde… Je savais pas qu’il existe encore des fous dans ce pays le Gabon… Menlentume si tu es nul, vraiment nul. Il n’y a même pas de mot pour te califier rien que du mépris…Nul comme Gabonais… Merci

    Reply
  7. MENTLENTUME

    JE ME DEMANDE SI LE WOLEU_NTEM EST UNE RÉPUBLIQUE DANS LE LE GABON? ILS OSENT DÉFIER LE GOUVERNEMENT .SI L ARMÉE VIENT A MEDOUNEU ILS FERONT QUOI DONC ILS ONT UNE ARMÉE LA BAS POUR TENIR TÊTE A L ARMÉE DE LA RÉPUBLIQUE? VOILA POURQUOI LÉON MBA NE LES AVAIT PAS LAISSE LE POUVOIR ATTENDE TOI QUI DIT çA SI L ARMÉE ARRIVE LA BAS, IL NE FAUDRA PAS FUIR BANDE D IDIOT VOUS CROYEZ QUE LE GABON SE POUR VOUS SEUL? AMO ETAIT QUI ET A FAIT QUOI D EXTRAORDINAIRE DONC LES FILS DE CE GABON QUI SONT MORT AVANT AMO N’ÉTAIENT PAS DES VALEUREUX GENTS? ONT LEURS A ENTERRES AVEC LE DRAPEAU?? VOUS ALLEZ VOIR matsotsèèèèèèè

    Reply
  8. Abakougna

    Nous qui savons défendre les symboles de la Patrie, faisons nous attention aussi aux drapeaux plantés dans des hautes herbes dans les cours de nos administrations, leurs états physiques honteux?!! tantôt en berne sans avis de l’autorité. Commençons par être sérieux dans la gestion quotidienne de ces symboles sacrés. Ce qui s’est passé à Medouneu n’est que la conséquence de ce que les garants de la légalité font de nos belles lois. Que ceux qui ont les oreilles entendent!!

    Reply
  9. Lafrik1

    Jean Jacques, si tu as tant mal, viens , avec toute l’armée du Gabon, nous vous attendons et vous accueillerons dans le Woleu Ntem. Ce que vous faites dans ce pays s’arrête à Libreville. Viens nous prouver le contraire à Medouneu.

    Reply
  10. Lafrik1

    Monsieur le MINISTRE DE LA DEFENCE, avec tous le respect que j’ai pour vous, enterré une personne avec le drapeau national, est ce un crime ou un délit ?

    En tant que haut gradé et représentant des plus hautes instances du Gabon, votre cher pays, Aurez vous l’amabilité, Vous garant de la loi et des institutions de la République nous citer l’article qui réprimande d’enterrer quelqu’un avec le drapeau national ou qui réglemente l’utilisation du drapeau national.

    Comme proposition, je vous suggère , Vous Mr le MINISTRE DE LA DEFENSE, de mettre en place un programme de formation continue sur les thèmes en relation avec vos activités (droit public, droit social, droit pénal, …)au bénéfice de tous les agents de votre ministère y compris Vous même. Cela permettra d’éviter certains écueils discréditant vos réelles compétences.

    J’aimerai tant que ce pays soit dirigé par des intellectuels.

    Reply
  11. Moukuti

    Que pense finalement le plus grand juriste du monde MOUKAGNY IWANGOU lorsque des individus de la vieille génération des MYBOTO, EYEGUE NDONG OYE MBA et PING posent de tels actes?

    Je te l’avait déjà dit, MOUKAGNY, fait attention avec cette racaille. Tu finiras par perdre toute ta crédibilité.

    Reply
  12. Jean-Jacques

    c’est de la pure provocation, enterre un citoyen avec le drapeau comme ci c’est lui le fondateur de la republique ou celui qui creer ce drapeau on espere qu’il va se resuciter , de n’importe quoi, on a la justice pour imtepeller ce qui ont eulcette salle idées des personnes qui ne doivenet plus vivrent dans ce Gabon en premier lieu tous ces vieux opposants doivent être interpeller si possible les mettre en prison c’est tout qui est AMo il a fait quoi pour le Gabon? les individus qui bafouent la Nation.Si c’est tous ceux qui dans ce maudit parti doivent etre interpeller immédiatement, il suffit d’envoyer les militaires deterrer et prendre le drapeau.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *