PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Il y a 9 ans disparaissait Georges Rawiri N°2 du régime d’Omar Bongo

Il y a 9 ans disparaissait Georges Rawiri N°2 du régime d’Omar Bongo

 Georges Rawiri dans sa splendeur @ DR 

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le 9 avril rappelle au Gabon la brutale disparition, à 74 ans, de Georges Rawiri qui codirigeait le Gabon avec son compagnon de lutte Omar Bongo Ondimba lui-même décédé en Espagne le 8 juin 2009 après 41 ans au pouvoir.

 

Ce soir du 9 avril 2006, c’est Omar Bongo Ondimba en personne qui était apparu sur les écrans de télévision pour annoncer le décès de «  ce digne fils » en France alors qu’il était en route pour Bruxelles en Belgique où il partait représenter le Gabon à une réunion de l’Assemblée parlementaire des pays francophones.

 

Sa disparition avait profondément attristé Omar Bongo Ondimba et tout le gotha politique gabonais qui ne s’attendait pas à la chute de ce grand baobab de la politique gabonaise et des relations intimes entre la France et le Gabon.

 

Né le 10 mars 1932 à Lambaréné au centre du Gabon, Georges Rawiri était en réalité le véritable vice-président de la République du Gabon en dépit de l’existence à l’époque d’un vice-président constitutionnel.  Le 10 mars 1997, Omar Bongo Ondimba lui avait confié la présidence du Sénat (suite à une élection cautionnée par lui) qu’il venait de créer. La constitution de la République faisait de lui le potentiel successeur du chef de l’Etat en cas de vacances de pouvoir. Il est décédé alors qu’il était à son 2ème mandat entamé en mars 2003.

 

L’homme était très influent. Homme des réseaux, il était le représentant des intérêts français au Gabon et avait acquis le petit nom de « Djo le Rapide » par sa promptitude et son efficacité dans le traitement des dossiers même les plus délicats. Plusieurs fois ministres, il a assumé des très nombreuses fonctions durant sa très longue carrière administrative et politique.

 

L’ancien doyen politique de la province du Moyen Ogooué repose à Lambaréné dans un caveau construit pas ses soins de son vivant, un fait rare pour ses contemporains. Une messe d’actions de grâce est prévue ce 9 avril en l’église de Baraka Mission de Libreville où lui-même aimait aller se recueillir.

 

Yves Laurent GOMA

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/il-y-a-9-ans-disparaissait-georges-rawiri-n2-du-regime-domar-bongo">
Twitter