PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Il désormais interdit de créer des courants au PDG

Il désormais interdit de créer des courants au PDG

Les camarades du PDG doivent désormais la fermer ou partir @ Gabonactu.com

Libreville, 10 décembre (Gabonactu.com) – Les participants au 11ème congrès ordinaire du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis près de 50 ans) ont formellement interdit de créer des courants au sein de ce parti, afin de préserver son unité, selon le rapport général du congrès.

 

Du vivant du président fondateur du parti, Omar Bongo Ondimba, les courants ou tendances politiques ont toujours rythmés la vie de ce parti devenu parti unique et parti Etat dès sa création le 12 mars 1968. Il y a eu les courants des rénovateurs, des appelistes et des caciques sous l’ère Omar Bongo Ondimba. Les tenants de ces courants se battaient pour succéder au vieux leaders.

 

A la mort d’Omar Bongo, ce sont les rénovateurs conduits par Ali Bongo Ondimba qui ont pris le contrôle du parti et de l’appareil de l’Etat. Ils sont accusés d’avoir liquidé les caciques et les appelistes dont la tête de proue était Paul Toungui, compagnon de Pascaline Bongo la sœur d’Ali Bongo.

 

Ali Bongo lui-même a fait face en 8 ans d’exercice du pouvoir à 3 courants. Héritage & Modernité (H&M) dirigé par Alexandre Barro Chambrier et 11 députés du parti. H&M et ses leaders ont été très rapidement radié du parti.

 

Il y a eu également le Mouvement gabonais pour Ali Bongo Ondimba (MOGABO) d’Alain Claude Bilie By Nze, Ali Akbar Onangue Y’Obegue et Pacôme Moubelet Boubeya. Officiellement dissout, ce courant continue d’avoir une influence dans la vie publique gabonaise.

 

Le tout dernier courant et le plus éphémère a été l’Action pour le président de la République (APR) de Noël Nelson Messone. Créé à moins d’une semaine de l’ouverture du 11ème congrès ordinaire (8-10 décembre), ce courant a très rapidement été tué dans l’œuf.

 

Il reste à savoir si tous les cadres vont se soumettre à la discipline du parti désormais dirigé par des proches d’Ali Bongo Ondimba lui-même.

Carl Nsitou

Partagez à votre réseau d'amis
0

À propos de l'auteur

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

RSS
Follow by Email
Facebook
Google+
http://www.gabonactu.com/il-desormais-interdit-de-creer-des-courants-au-pdg">
Twitter